En prélude à la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), l’Université Ouaga I Pr Joseph-Ki-Zerbo a ouvert, le jeudi 21 février 2019, un colloque international en hommage au cinéaste feu Idrissa Ouédraogo.

Idrissa Ouédraogo est l’une des figures emblématiques du cinéma africain qui a exploré tous les genres du 7e art et s’est investi dans tous les domaines du cinéma en tant que réalisateur, producteur, formateur, etc. Décédé le 18 février 2018, le ‘’maestro’’ a une riche filmographie qui mérite une attention particulière. C’est dans cette dynamique que l’université Ouaga I Pr Joseph-Ki-Zerbo, à travers le Laboratoire langue, discours et pratiques artistiques, organise, du 21 au 23 février 2019, un colloque international en hommage au cinéaste Idrissa Ouédraogo sous le thème : « L’homme et ses œuvres ». Ce, en marge du cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango a félicité et encouragé les organisateurs pour l’initiative. Ce colloque permet effectivement, selon lui, de rendre hommage à l’illustre disparu qui a consacré une bonne partie de sa filmographie à la valorisation de l’identité culturelle africaine. «Au moment où nous célébrons les 50 ans du FESPACO, il faut que l’on arrive à rétablir le pont entre l’université et le secteur du cinéma. Ce, parce que c’est par la réflexion universitaire que le cinéma africain va devenir un secteur porteur des espoirs de demain», a mentionné le ministre Sango.
Pour le président du comité scientifique du colloque, Pr Joseph Paré, cette rencontre internationale permet d’échanger sur les œuvres du cinéaste Idrissa Ouédraogo. «Nous avons pensé au niveau de notre laboratoire quelques temps même avant le décès de Idrissa Ouédraogo qu’il fallait s’intéresser à des domaines connexes tels que le cinéma, la production sculpturale, etc. A partir de là, nous nous sommes intéressés à la production de Idrissa Ouédraogo. Il s’agit donc au cours de ce colloque d’examiner cette production cinématographique sous différents angles afin de déceler sa dimension épiphanique», a-t-il expliqué. A l’issue du colloque, a-t-il souligné, une monographie du ‘’maestro’’ sera produite pour permettre d’avoir des éléments de réflexion sur cette dimension épiphanique du cinéma.
Le représentant du président de l’université Ouaga I Pr Joseph-Ki-Zerbo, Alou Kéïta, a également salué la tenue de ce colloque international pour reconnaître les mérites d’une icône du cinéma burkinabè, voire africaine. «Nous nous réjouissons du fait que notre université soit la première institution africaine à rendre hommage à cet éminent cinéaste qui a porté haut le flambeau du cinéma burkinabè», a-t-il signifié. L’épouse de l’illustre disparu, Mme Sanata Ouédraogo s’est dit réconfortée par cet acte. «C’est une bonne initiative que j’apprécie bien parce que je vois qu’il y a des gens qui pensent aux efforts de mon défunt époux. Cela me touche profondément», a-t-elle fait savoir.

Kowoma Marc DOH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.