Assemblée nationale : Une vingtaine de projets de loi à examiner

L’Assemblée nationale a ouvert sa première session ordinaire de l’année, le mercredi 6 mars 2019 à Ouagadougou, en présence du président du Parlement sénégalais, Moustapha Niasse et de la 5e vice-présidente de la Représentation nationale nigérienne, Amina Bala Kalto.

Le PAN, Alassane Bala Sakandé a, dans le cadre de la commémoration du centenaire du Burkina, invité les populations à s’inspirer des expériences de leurs devanciers.

Pour sa première session ordinaire de l’année 2019, les députés burkinabè auront à se pencher sur une vingtaine de projets de lois. L’information a été donnée, hier mercredi 6 mars 2019 dans la capitale Burkinabè par le président de l’Assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sakandé, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la dite session. Dès l’entame de son discours, il a fait une analyse de la situation sécuritaire dans laquelle se tient cette session parlementaire. Ainsi, il a salué le progrès enregistré par les Forces de défense et de sécurité (FDS) et le peuple burkinabè dans la lutte contre le terrorisme. De son avis, grâce aux actions conjuguées de tous, l’effondrement de l’Etat, « qui figurait dans l’agenda caché des ennemis du Burkina Faso », a tourné en désillusion.

« Aujourd’hui la terreur a changé de camp et il n’en sera plus autrement », a-t-il déclaré. Pour lui, l’embellie sécuritaire, tire aussi son origine des efforts déployés dans la mise en oeuvre et le suivi de la loi de programmation militaire. Outre la situation sécuritaire, le PAN, a salué la décision du Chef de l’Etat, Roch Marc Christrian Kaboré, de nommer un nouveau Premier ministre, Christophe Dabiré, à l’effet d’insuffler une nouvelle dynamique à l’action gouvernementale.

S’inspirer des devanciers

Après sa déclaration de politique générale le 18 février dernier à l’hémicycle, le chef du gouvernement sera à nouveau devant l’Assemblée nationale pour la situation de la nation au cours de cette session, a fait savoir Bala Sakandé. Dans le cadre de la célébration du centenaire du Burkina Faso, plusieurs activités sont au programme dans les 13 r?gions du pays. A propos, la Représentation nationale a exhorté les Burkinabè à s’inspirer des expériences de leurs devanciers dans le but d’exorciser les menaces qui mettent en péril le vivre-ensemble.

Le Parlement burkinabè a en outre magnifié la coopération parlementaire entre le Burkina Faso et le Sénégal et celle avec le Niger. En effet, des délégations des deux pays étaient aux côtés de leur homologue burkinabè. Le Président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Moustapha Niasse, à travers un petit cours d’histoire a indiqué que les peuples africains ont toujours su transcender les frontières pour l’intérêt collectif voire panafricaniste. Dans ce sens, il a traduit la solidarité de son pays vis-à-vis du peuple burkinabè dans son combat contre l’hydre terroriste.

M. Niasse a en outre salué l’initiative de l’Assemblée nationale de faire recours aux jeunes étudiants dans le cadre du programme « Volontaires de l’Assemblée nationale » pour appuyer ses commissions dans l’exécution de leurs missions. De son côté, la 5e vice-présidente du parlement nigérien, Amina Bala Kalto, a salué la tenue du forum organisé par l’Assemblée nationale burkinabè sur l’autonomisation des femmes en mi-février. A cet effet, elle a invité les dirigeants africains à prendre en compte les préoccupations de l’autre moitié du ciel.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.