Le nouveau responsable pour l’Afrique sub-saharienne du groupe Banque nationale de Paris (BNP PARIBAS), par Patrick Pitton, a été reçu en audience le lundi 11 mars 2019 à Ouagadougou, par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré.

Patrick Pitton est désormais le nouveau responsable pour l’Afrique sub-saharienne au sein groupe de la Banque nationale de Paris (BNP PARIBAS). Le lundi 11 mars 2019, il est allé « se présenter » au Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré en compagnie de l’administrateur directeur général (DG) du groupe, Yao Kouassi, appelé à prendre la direction de la filiale en Côte d’Ivoire, la BICIS.

« Nous avons eu le privilège de rencontrer le chef du gouvernement pour nous présenter en vue d’échanges stratégiques sur la banque », a précisé M. Pitton, à sa sortie d’audience. Pour lui, la responsabilité de son institution bancaire est de travailler pour l’Etat et avec lui, en apportant une part non négligeable de la dette publique émise.

En termes d’apports pour le Burkina Faso, l’administrateur directeur général du groupe, Yao Kouassi, a fait comprendre que BNP PARIBAS a accompagné le trésor burkinabè par les émissions de titres. Il a également ajouté que son établissement a soutenu le Pays des hommes intègres en tant qu’arrangeur de Fonds spécial routier pour le financement des infrastructures routières.

Récemment, a-t-il poursuivi, la banque a lancé ses activités de crédit-bail qui a permis, selon lui, de consentir un financement « important et inédit pour l’une des plus grosses mines du pays ». «Nous avons été actifs au cours de ces trois dernières années aux côtés de l’économie burkinabè et nous considérons que c’est notre vocation », a conclu M. Yao.

Elélé KANTORO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.