Décès du député Tibila Kaboré : les derniers hommages de la Représentation nationale

Décédé le 12 mars 2019, le député Tibila Kaboré a reçu les derniers hommages de l’Assemblée nationale, le samedi 16 mars à Ouagadougou. Lors de la cérémonie de recueillement, l’illustre disparu a été élevé, à titre posthume, au rang de commandeur de l’Ordre de l’Etalon.

L’Assemblée nationale (AN) du Burkina Faso a rendu un dernier hommage, le samedi 16 mars 2019 à Ouagadougou, au député Tibila Kaboré, décédé le 12 mars dernier. C’est porté par des députés, que le corps du regretté a accédé au hall du principal bâtiment de la représentation nationale aux environs de 9 heures où l’attendaient ses pairs parlementaires, avec à leur tête le président Alassane Bala Sankandé, pour un hommage des représentants du peuple, en présence de sa famille, des amis et connaissances, des membres du gouvernement, ainsi que de personnel de l’administration parlementaire. Distinction de la nation, recueillement, témoignages sur sa carrière professionnelle et parlementaire ont constitué les temps forts de la cérémonie d’hommage de l’AN à Tibila Kaboré parti pour le repos des justes à l’âge de 61 ans.

Le premier acte de ce rituel d’hommage a été son élévation à titre posthume, au rang de commandeur de l’Ordre de l’Etalon, par le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo. Tour à tour, les représentants des différents groupes parlementaires composant l’Assemblée ont salué la mémoire d’un travailleur hors pair, d’un rassembleur, d’un sage, de l’homme de la critique objective, aux compétences inégalées, de l’expert des finances publiques, d’un homme de convictions et d’actions. De son passage à la tête de la commission finances et à la commission affaires générales de l’Assemblée nationale, celui que la représentation nationale pleure aujourd’hui a marqué les esprits de ses collègues parlementaires par ses capacités managériales et ses contributions posées et pertinentes aux débats en commissions comme en plénières, ont souligné les intervenants. Pour le député de l’UPC, Moussa Zerbo, la mort de Tibila Kaboré constitue une grosse perte. «Il était un homme ouvert, qui aimait ce qu’il faisait et savait donner le meilleur de lui-même. Il savait détendre quand on était triste. Sa mort est une perte pour le monde des finances et l’administration publique de façon générale», a-t-il indiqué.

Le président de l’Assemblé nationale, lui, a estimé que le Burkina Faso a perdu un «digne fils». «Tu as passé 33 ans de ta vie à servir avec dévouement, loyauté et intégrité la nation burkinabè. Ton professionnalisme, tes compétences et ton expertise dans le domaine des finances publiques t’ont valu de la part de tes collègues le surnom de l’homme des dossiers techniques », a souligné Alassane Bala Sakandé. Avant que le député Kaboré regagne sa dernière demeure à Pouytenga où il a été inhumé le samedi 16 mars 2019, les députés, les membres du gouvernement, ses parents, amis et connaissances se sont inclinés sur sa dépouille pour un dernier hommage. Les représentants du peuple ont imploré Dieu pour qu’il accueille dans son royaume leur collègue dont la disparition a suscité tristesse et consternation.

En rappel, Tibila Kaboré est un élu du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de la province du Kourittenga, dans la région du Centre-Est. Il laisse derrière lui, une veuve et quatre enfants.

Mahamadi SEBOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.