L’Ambassadeur d’Allemagne au Burkina Faso, Ingo Herbert (gauche) : «Nos deux pays entretiennent de bonnes relations depuis longtemps».

Le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré, a reçu en audience l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, Ingo Herbert, le lundi 25 mars 2019 à Ouagadougou. Les échanges ont porté essentiellement sur la question sécuritaire.

La République fédérale d’Allemagne est inquiète de la situation sécuritaire qui prévaut au Burkina Faso. L’ambassadeur de ce pays en poste au Burkina Faso, Ingo Herbert, l’a relevée, le lundi 25 mars 2019 dans la capitale burkinabè, à sa sortie d’audience avec le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré.

Le diplomate s’est réjoui de la qualité des échanges sur la problématique. «C’est la première fois de rencontrer le Premier ministre Dabiré officiellement pour échanger sur la dégradation de la situation sécuritaire dans certaines régions du Burkina Faso», a-t-il indiqué. Selon lui, Berlin est très soucieux de cette dégradation et exprime sa solidarité au peuple burkinabè. Il a rassuré que son pays apportera son assistance au «pays des Hommes intègres» qui traverse une situation difficile.

Toutefois, le soutien de l’Allemagne ne se limitera pas au volet sécuritaire. «Nous avons abordé au cours de cette rencontre, les questions de développement et sur ce point, les deux pays entretiennent de bonnes relations depuis longtemps», a soutenu l’ambassadeur. A ce propos, le Burkina Faso fait partie des pays partenaires de l’Allemagne à bénéficier encore d’un appui budgétaire sectoriel dans les domaines comme l’eau, l’assainissement, l’agriculture et la sécuritaire alimentaire.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.