Fête de la pomme de terre dans le Loroum : l’accès aux semences au cœur des réflexions

La ville de Titao a abrité, le samedi 30 mars 2019, la 17e édition de la fête de la pomme de terre. Placée sous le patronage du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, la cérémonie a permis de récompenser des
producteurs méritants.

Les producteurs méritants ont été récompensés.

4035 tonnes de pomme de terre produites, 135 ha de terres emblavées, un milliard de francs attendu. Les chiffres de la campagne sont évocateurs et témoignent de l’engagement et de l’ardeur des acteurs de la filière. Avec le barrage de Andekanda, un plan d’eau d’environ 10 millions de mètres cubes et quelques retenues d’eau et puits maraîchers, la province du Loroum dispose d’un potentiel important pour promouvoir la filière. Toutefois, à entendre les intervenants, ces atouts restent confrontés à plusieurs problèmes tel le difficile accès aux semences.

C’est pourquoi, en prélude à la fête, les acteurs de la filière se sont retrouvés autour d’un forum pour réfléchir à cette problématique d’accès à temps aux semences de qualité et à moindre coût. Les enjeux de cette problématique ont conduit les organisateurs à associer le Président-directeur-général de l’entreprise Tropic Agro Chem, une entreprise spécialisée dans la promotion des intrants et équipements agricoles, comme parrain de la cérémonie. A la tribune, son représentant, Salif Sodré, a réaffirmé l’engagement de l’entreprise à accompagner les producteurs du Loroum dans leur quête d’intrants de qualité et de matériel agricole. Selon le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Salifou Ouédraogo, la province du Loroum occupe la deuxième place dans la région du Nord en matière de production du tubercule jaune.

Le ministre Ouédraogo s’est réjoui de la tenue de ce rendez-vous annuel des producteurs du Loroum. Pour lui, loin d’être une routine, c’est une opportunité de découverte des potentialités maraîchères et d’affaires, en même temps une tribune d’exploit des efforts des acteurs directs et des partenaires de la filière. Au-delà du problème d’accès aux semences, Salifou Ouédraogo s’est également appesanti sur les autres problèmes qui minent la filière maraîchère au Loroum. Il a rappelé la construction de l’unité de transformation de la pomme de terre en chips et l’unité de conservation dont les travaux sont en cours et la création d’une plateforme maraîchère à Titao afin de renforcer les capacités des producteurs à maîtriser les circuits de commercialisation.

Prenant la parole au nom du président de l’Assemblée nationale, le député Boureima Barry a dit l’engagement du patron de la cérémonie aux côtés des producteurs. Il a annoncé à l’assistance l’engagement du président à les soutenir en intrants agricoles et semences de pomme de terre.
Des prix composés de motopompes, de charrettes, d’intrants agricoles et d’équipements divers ont été remis aux meilleurs producteurs. Sur l’aire d’exposition, les visiteurs du jour ont pu découvrir les merveilles de la localité et communier avec les producteurs.

Aboul Salam OUARMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.