Des syndicats et associations de transporteurs routiers du Burkina ont organisé une conférence de presse ce mercredi 3 avril 2019 pour se démarquer du mouvement d’humeur  de certains conducteurs.

 Depuis hier (2 mars), des Ouagalais s’approvisionnent en carburant car ils craignent que le mouvement des routiers puisse occasionner une rupture.

C’est ainsi que les syndicats de transporteurs routiers du Burkina ont dit  au cours d’une conférence de presse ne pas être responsables de cette situation. « Ce que nous pouvons dire, c’est que cela est l’œuvre d’individus non identifiés car aucun des dix-huit syndicats, associations et groupements de transporteurs existants dans notre pays ne sont concernés par ces mouvements qui portent atteintes à la libre circulation des populations et paralysent l’économie du Burkina », a déclaré le Secrétaire général de la future faitière, Bonaventure Kéré. Il a de ce fait appelé les autorités à mettre fin définitivement à ce mouvement pour le bien de tous.

« Nous, syndicats, associations et groupement de transporteurs routiers du Burkina restons engagés pour la mise en place de la faitière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) », a indiqué Bonaventure kere.

Wamini Micheline OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.