Ministère de l’Administration territoriale: le syndicat annoncent une grève de 72 heures

Le Syndicat national des administrateurs civils, des secrétaires et adjoints administratifs du Burkina (SYNACSAB) a animé une conférence de presse, le samedi 4 mai 2019, à la Bourse du travail à Ouagadougou. Le syndicat compte aller en grève du 22 au 24 mai prochain.

Le Syndicat national des administrateurs civils, des secrétaires et adjoints administratifs du Burkina (SYNACSAB) est mécontent du traitement réservé à sa plateforme revendicative. Le samedi 4 mai, la structure a organisé une conférence de presse à la Bourse du travail à Ouagadougou, pour dénoncer ce qu’il appelle le «dilatoire» du gouvernement. Ainsi, pour donner de la voix, le secrétaire général du SYNACSAB, Adama Bidiga, a annoncé une grève de 72 heures sur toute l’étendue du territoire national à partir du 22 mai, avec une marche au dernier jour. Dans sa plateforme revendicative déposée le 26 avril 2017, le SYNACSAB réclame l’adoption d’une loi portant institution du corps préfectoral, d’un plan de promotion, d’un décret portant modalité d’exercice de la fonction de secrétaire général de collectivités et la gestion de l’état civil dans les représentations diplomatiques par les administrateurs civils, les secrétaires et les adjoints administratifs. Les négociations qui avaient été entamées avec le gouvernement, selon Adama Bidiga, ont été rompues en janvier 2018 à la suite de la décision de remise à plat du système de rémunération des travailleurs de la Fonction publique. «Depuis lors, ce sont des agents désemparés, déboussolés, délaissés et démotivés qui, face à l’indifférence du premier responsable, tentent de remplir une mission qu’ils savent impossible», a-t-il déploré. Pour le bureau exécutif du syndicat, l’on assiste à des velléités de réformes non inclusives et de réduction de leurs attributions telles que l’aménagement du territoire, la gestion des conflits, la protection civile et l’état civil. Il a invité le gouvernement burkinabè à s’inspirer du Sénégal qui est un bon exemple dans ce domaine de gestion. Le syndicat a profité de l’occasion pour marquer son soutien aux forces de défense et de sécurité pour le
travail abattu dans la sécurisation du territoire.

Arnaud Fidèle YAMEOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.