L’amicale diaspora, ressortissants, élites et artistes du Centre-Est (DREACE) a fait à la presse, le samedi 25 mai à Ouagadougou, le point de ses réalisations en vue de la célébration de la fête de l’Indépendance, le 11 décembre 2019 dans leur région.

Officiellement constituée en association, l’amicale Diaspora, ressortissants, élites et artistes du Centre-Est (DREACE) formée d’environ 300 membres issus de 197 Etats, était face à la presse, le samedi 25 mai dernier à Ouagadougou, pour faire l’état, d’avancement de ses projets et contributions à la réussite du 11-Décembre dans la région du Centre-Est (Tenkodogo). A l’occasion, l’ambassadeur Raymond Balima, ressortissant de la région et directeur général du Protocole d’Etat a salué le «patriotisme» de DREACE, en vue de contribuer à faire de cette fête de l’indépendance couplée avec le centenaire de la Haute-Volta, aujourd’hui Burkina Faso, une réussite «inégalée et inégalable». Pour sa part, la présidente de l’amicale, Emilienne Kéré, a précisé que grâce à l’appui des autorités nationales et locales, une centaine de parcelles ont été dégagées au profit de l’association pour la construction de la cité de la diaspora. D’autres projets comme la construction d’une clinique moderne (diabétologie, cancérologie et radiologie) et d’une usine de transformation de déchets plastiques qui permettra la création de 300 emplois (production d’énergie, de dalles et de macadams) sont en cours. A cela s’ajoute la construction d’un centre de formation professionnelle à Lalgaye. A entendre Adama Bancé de l’entreprise Buompane et Romanato, chargée de la construction des villas de la diaspora, la zone a été identifiée et les travaux débuteront «incessamment». Il s’agit, a-t-il dit, de villas de types F3 et F4 (simples et extensibles, toutes équipées) qui auront la particularité d’avoir une architecture italienne. «Ces villas ne sont pas à vendre, parce qu’elles ont été toutes prises par la diaspora», a précisé M. Bancé. Quant au volet artistique, Serge Bambara, alias Smokey a expliqué que les artistes de DREACE ont engagé un projet d’œuvre musicale qui est quasiment bouclé. «D’ici peu, la partie vidéo que nous voulons ambitieuse sera entamée et nous sommes au stade de mixage», a-t-il soutenu, avant de proposer au groupe, l’idée de création d’une salle de spectacle digne de ce nom sur une superficie de plus de 5 000 m². Egalement ressortissant de la région, le secrétaire permanent du 11-Décembre, Walib Bara, a rappelé les infrastructures «classiques» notamment la voirie (47,5 km à Tenkodogo, 5 km à Koupèla et 5 km de bitume à Ouargaye), la cité des forces vives, la place de la Nation, la salle polyvalente, l’axe du défilé, l’auberge du 11-Décembre et bien d’autres infrastructures sanitaires et scolaires. Pour sa part, le maire de la commune de Tenkodogo, Harouna Ouélogo, qui a remercié DREACE pour son «immense» contribution à la réussite de la fête, a ajouté que la Banque mondiale prévoit le bitumage de 5km, la Banque africaine de développement, 5km de voie pavée et la coopération suisse, 4km de caniveau. Déjà, le maire Ouélogo a exprimé la disponibilité du conseil municipal à accompagner l’ensemble des initiatives publiques et privées entrant dans le cadre de ces festivités.

Jean-Marie TOE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.