Les populations de six villages de la commune rurale de Nagréongo (Oubritenga) affectées en 2018 par d’importantes inondations ont reçu une aide providentielle de la Croix-Rouge burkinabè (CRBF) afin de couvrir leurs besoins essentiels. Pour ce faire, elles ont reçu un transfert monétaire inconditionnel à travers la téléphonie mobile.  L’opération de distribution des puces téléphoniques avec un opérateur de téléphonie mobile de la place s’est déroulée du 19 au 21 Juin 2019.

Les fortes précipitations enregistrées l’an dernier avaient semé la désolation dans la plupart des villages de cette commune rurale. Les champs avaient été littéralement envahis par les eaux pendant deux mois, au point que les paysans n’avaient rien récolté. Après les premières évaluations, les équipes de la CRBF sont donc revenues sur leurs pas. Elles ont sillonné les villages de Kolokom, Nagrekoudgo, Toghinbangré, Pegdwendé, Napamboumbou et Sarogo. Dans ces localités, le ciblage réalisé en amont, avait permis d’identifier 204 ménages affectés par les intempéries.

A la rencontre des communautés durant cette mission de distribution, des échanges préalables ont été nécessaires pour leur permettre de cerner davantage les contours de cette opération et le mode opératoire qui allait être utilisé. Ces explications ont cédé la place aux séances de vérification des identités des personnes préalablement identifiées sur les listes des bénéficiaires. Munis de leurs documents d’identité (des cartes d’identité pour la plupart), 204 ménages des villages concernés ont reçu chacun leurs puces téléphoniques. L’opérateur privé de téléphonie mobile avec laquelle un partenariat a été signé, est chargé de transférer sur chacune d’elles dans les jours à venir la somme de 60 000frs, soit un montant global de 12 240 000FCFA.

Avec cet argent, les ménages pourront s’approvisionner sur le marché local en fonction de leurs besoins. Certains comme Issa KABORE du village de Pegdwendé a déjà sa petite idée pour atténuer la pénibilité de ses trois femmes et de sa dizaine d’enfants. «Avec cet argent, je compte acheter du mil pour nourrir ma famille. Une partie de l’argent va servir à payer des semences pour les prochaines récoltes, sans oublier les médicaments pour prendre en charge nos dépenses de santé ». Selon la responsable de l’activité, Jocelyne SANKIMA «Ce soutien de la Croix-Rouge burkinabè va permettre de redonner le sourire à près de 2 500 personnes, si l’on compte que dans chacun des 204 ménages, il y a 5 à 6 personnes en moyenne ».

C’est la première fois que la CRBF expérimente le mobile money comme mécanisme d’intervention pour assister les  communautés vulnérables. Les transferts monétaires sont un outil d’intervention auquel les organisations humanitaires font de plus en plus recours au regard de l’évolution de l’environnement humanitaire et des avantages qu’ils offrent en matière d’assistance des populations en difficulté. De façon stratégique, la Croix-Rouge burkinabè veut s’engager à utiliser de façon systématique  ce type d’assistance pour assurer une prise en charge rapide et efficace des personnes affectées par les crises. L’opération conduite dans ces six villages de la commune de Nagréongo est une phase pilote qui s’inscrit dans un plan global de renforcement des capacités de la Société Nationale en matière de transfert monétaire avec le soutien de la Croix-Rouge Britannique.

Wahab Ouedraogo (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.