Le Sénégal et l’Algérie se retrouvent ce vendredi 19 juillet 2019 au Caire pour la finale de la 32e édition de la CAN. Ce sont sans conteste les deux meilleures équipes du tournoi qui batailleront pour la victoire finale.

Qui de l’Algérie ou du Sénégal remportera la 32e édition de la CAN, au soir du 19 juillet prochain ? Difficile de répondre à cette question tellement ces deux pays convoitent goulûment dame coupe.

A juste titre d’ailleurs car l’unique trophée des Fennecs dans une CAN date de 1990, à domicile. 29 ans de disette donc ! Quant aux Lions de la Teranga, ils sont encore en quête du Graal. Leur seul fait d’armes dans cette compétition se résume à une finale perdue aux tirs au but (2-3) en 2002 face au Cameroun avec leur actuel entraineur, Aliou Cissé, comme capitaine.

Le moins que l’on puisse dire est que ce sont les deux meilleures équipes de cette CAN qui se retrouvent en finale. L’Algérie, qui était considérée comme un outsider par les bookmakers, pour le sacre finale, avant la compétition, a vite hérité du statut de favori au vu de ses trois prestations en phase de groupes.

Et surtout suite à l’élimination prématurée de l’Egypte, du Maroc et du Cameroun lors des 8èmes de finale. Les Fennecs doivent leur finale de vendredi au Caire à un seul homme : leur sélectionneur Djamel Belmadi, ancien joueur de Manchester City et de l’Olympique de Marseille.

Alors que l’Algérie a changé cinq fois de sélectionneurs, en trois ans, Belmadi a réussi depuis son arrivée à la tête de la sélection en septembre 2018, à créer un groupe stable autour de la star Riyad Mahrez. La défense est solide et athlétique. Les milieux Bennacer, Guedioura et Feghouli ont un gros volume de jeu. L’attaque ?

Elle est actuellement la meilleure gâchette du tournoi avec 12 buts. Cependant, la finale s’annonce alléchante car les Lions de la Teranga ont une revanche à prendre sur leur adversaire qui les avait battus (0-1) lors de la journée de la phase de poules.

Ce jour-là, les garçons de Aliou Cissé avait été bousculés par une équipe combative et disciplinée des Fennecs. Il faut avouer également que le Sénégal, en dépit de ses multiples stars (Mané, Koulibaly, Sarr, Gana Gueye, etc.), peine parfois à dompter ses adversaires sans occulter aussi les quatre penaltys ratés au cours du tournoi.

Sadio Mané et ses coéquipiers doivent s’inspirer du match Côte d’Ivoire-Algérie des quarts de finale, parce que les Eléphants avaient réussi à sérieusement bousculer les Fennecs. En tous les cas, la finale s’annonce très serrée et tactique parce qu’elle opposera deux équipes aux styles différents, mais ayant à ce stade les deux meilleures défenses de la CAN. Même si le Sénégal devra jouer sans son roc de la défense centrale, Kalilou Koulibaly, suspendu.

Ollo Aimé Césaire HIEN


 

Le parcours détaillé des deux équipes

Algérie 

Phase de poules Algérie

2-0 Kenya Sénégal 0-1 Algérie Tanzanie 0-3 Algérie

8èmes de finale : Algérie 3-0 Guinée

Quarts de finale : Côte d’Ivoire (3) 1-1 (4) Algérie

Demi-finale : Algérie 2-1 Nigéria

Sénégal 

Phase de groupes

Sénégal 2-0 Tanzanie Sénégal 0-1 Algérie Kenya 0-3 Sénégal

8èmes de finale : Ouganda 0-1 Sénégal

Quarts de finale : Sénégal 1-0 Bénin

Demi-finale : Sénégal 1-0 Tunisie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.