*Sale temps pour les maquis à Bobo-Dioulasso

Après la démolition d’une partie de l’espace abritant de nombreux maquis dont le «Black and white» pour y construire une banque, selon des indiscrétions, c’est au tour du maquis «Tamani» d’être décapé. Ce maquis situé dans le quartier Kôkô en face des écoles centre a été démoli pour y ériger le siège de la mairie de l’arrondissement n°1 de la commune de Bobo-Dioulasso. Dans la cité de Sya, le gouvernement a engagé plusieurs chantiers de construction des sièges des nouveaux arrondissements. Les travaux sont même avancés pour certains. L’arrondissement n°1 était le seul à ne pas disposer de terrain pour abriter son futur siège. Le site du maquis «Tamani» doit alors servir de siège à cet arrondissement qui est pour le moment logé dans un bâtiment collé au Théâtre de l’amitié. Le «Tamani», lui, a été délocalisé à l’ancien emplacement du restaurant le «Frangin» collé à la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso et saccagé lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

* Les retraités de la communication reboisent ce samedi

L’Association des retraités de la communication et de l’information (ARCI)/ section de l’Ouest veut apporter sa contribution dans le combat engagé contre la désertification au Burkina Faso. Ses membres organisent à cet effet, ce samedi 27 juillet 2019 à partir de 9heures, une plantation d’arbres dans la cour du centre émetteur à Bobo-Dioulasso au secteur n˚17 Sarfalao. Cette activité des papys de la communication et de l’information vise à préserver la nature et à lutter contre le réchauffement climatique. Ce sera aussi une occasion pour ces agents qui ont rangé plumes et micros de se retrouver et de se souvenir des bons moments passés ensemble. L’ARCI est une association des agents retraités de la communication et de l’information du Burkina Faso créée en octobre 2010. Officiellement reconnue le 14 mars 2011, la section de l’Ouest prêche la fraternité, la cohésion sociale, la solidarité entre communicateurs de tous les organes de la presse privée comme du public.
*Bientôt, de nouveaux masters à l’université Nazi-Boni

Il est prévu à l’université Nazi-Boni de Bobo-Dioulasso, la création de nouveaux masters dans le domaine des mathématiques, de l’informatique et de la santé. Ces points ont été abordés lors d’une session extraordinaire du Conseil de la formation et de la vie universitaire (CFVU), tenu, le mercredi 24 juillet 2019, sous l’égide du président de l’université, le Pr Macaire Ouédraogo, à l’IRSS. Pour l’UFR/ST, il est prévu la création de master en statistiques appliquée et aide à la décision (SAAD), en sécurité sanitaire des aliments (MASSA), et en Nutrition humaines (NH). Un master de pharmacovigilance à l’Institut national des sciences de la santé (INSSA), en Sciences de données et en réseaux et système cyber sécurité à l’Ecole supérieure de l’informatique (ESI) sont également prévus. A l’instar des projets de création de master, des projets de création de laboratoires à l’UFR/ST, de création de diplômes à l’INSSA, et un projet de texte sur le règlement intérieur de l’UFR/SH-LAM ont également été à l’ordre du jour. Pour le moment, l’année académique pour ces nouveaux masters et différents projets n’a pas encore été communiquée.

* Des dépistages gratuits des hépatites B et C aux hommes de médias

Une séance de dépistage des hépatites B et C est organisée, ce samedi 27 juillet 2019, de 8 heures à 14 heures, à la direction régionale de l’Ouest des Éditions Sidwaya à Bobo-Dioulasso. L’initiative est de «SOS hépatite» qui entend placer les hommes de médias à l’avant-garde dans la lutte contre ce fléau. Cette association n’est pas à son premier geste à l’endroit des communicateurs. En début de cette année 2019, elle a organisé une journée d’information et de sensibilisation des travailleurs des médias de Bobo-Dioulasso à la réalité des hépatites et de leur prise en charge médicale. Et cette séance n’est que l’acte II de ce partenariat naissant. Elle offre l’occasion non seulement aux hommes de médias et à leurs familles d’effectuer leur dépistage gratuit mais aussi un accompagnement est prévu pour les cas relevés positifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.