Direction régionale de la Santé du Sahel : Alkassoum Maïga offre 180 lits et matelas

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga, a remis du matériel médicotechnique à la direction régionale de la Santé du Sahel, le mardi 23 juillet 2019 à Dori. Ce don est composé de dix armoires et de 180 lits et matelas.

Le matériel médicotechnique offert par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga à la direction régionale de la Santé du Sahel, le mardi 23 juillet 2019, à Dori est composé de 180 lits, 180 matelas et dix armoires. De l’avis du donateur, son département met à la disposition de l’Etat du personnel compétent dans le domaine de la santé, mais quelquefois ces derniers sont confrontés à des difficultés à cause du manque d’infrastructures et d’équipements. «C’est ainsi que grâce à des amis, nous avons pu avoir cet accompagnement et nous avons pensé à la région du Sahel. Aujourd’hui, c’est le Sahel, mais nous ferons en sorte qu’à travers nos contacts que nous puissions progressivement accompagner les régions qui sont dans le besoin», a expliqué le Pr Maïga. A l’en croire, ce don de matériel est la reconnaissance du soutien du Burkina Faso et particulièrement du Sahel, sa région natale dans sa formation professionnelle. «Nous avons posé cet acte parce que pour arriver où nous sommes aujourd’hui, le pays nous a donné beaucoup.

C’est grâce à l’accompagnement de l’Etat que j’ai pu faire ma formation professionnelle. Je sais que je dois beaucoup à ma région natale», a relaté le fils de Markoye dans la province de l’Oudalan. Quant à l’utilisation du matériel, il a exhorté les sahéliens a en faire un bon usage. A l’adresse du personnel de santé, le ministre Maïga les a encouragés à être à l’écoute des malades. Une participation communautaire Le directeur régional de la santé du Sahel, Dr Hamed Sidwaya Ouédraogo a confié que le geste du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga est une participation communautaire pour le renforcement des capacités techniques des formations sanitaires en vue de prendre en charge les malades.

«Ce matériel nous permettra d’améliorer la literie. En effet, les malades pour pouvoir bien se porter, doivent être dans des conditions hygiéniques qui puissent contribuer à l’amélioration de la qualité des soins», a-t-il informé. Dr Ouédraogo a fait savoir également que ces lits permettront de faciliter le séjour des patients dans les Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) des quatre districts sanitaires que compte le Sahel et le Centre hospitalier régional (CHR) de Dori. Il a exprimé toute sa gratitude au donateur qui, selon lui, n’est pas à son premier accompagnement. En clair, le directeur régional de la santé du Sahel a révélé que le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation a contribué financièrement en 2018 à la connexion de la maternité du CHR de Dori avec la centrale d’oxygène. C’est pourquoi, Dr Hamed Sidwaya Ouédraogo a demandé à d’autres fils et filles de la région du Sahel d’en faire autant, de sorte que les populations de cette partie du Burkina Faso soient dignement soignées. Pour sa part, le patron de la cérémonie, Simon Compaoré, par ailleurs, président par intérim du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a estimé que le secteur de la santé a besoin que des citoyens se mobilisent pour accompagner les efforts consentis par l’Etat central.

C‘est dans cette optique qu’il a affirmé que le geste du Pr Maïga est un très bel exemple qui contribue ainsi à l’amélioration des équipements sanitaires du Sahel. En dépit des efforts de l’Etat, a déploré M. Compaoré, il y a des malades qui dorment à même le sol ou sur des nattes parce que le nombre de lits est insuffisant. Il a, en outre, félicité et encouragé le donateur parce qu’en tant que fils du Sahel, pour lui, il a montré le chemin à suivre, d’où son invite à d’autres bonnes volontés à lui emboîter le pas. Quant au président du conseil régional du Sahel, Hamidou Dicko, par ailleurs président du comité d’organisation de la cérémonie, il a dit que la santé est la première richesse dont on dispose avant de pouvoir penser à aautre chose. De ce fait, il a salué le geste du Pr qui a non seulement mis la main dans la poche, mais également fait valoir son impressionnant carnet d’adresse en vue d’obtenir du matériel médicotechnique pour les mettre à disposition de ses frères et sœurs du Sahel.

Souaibou NOMBRE

Snombre29@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.