Accès à l’eau potable : quatre forages japonais étanchent la soif à Kokologho

L’ambassadeur du Japon au Burkina Faso, Tamotsu Ikezaki, a inauguré le mardi 30 juillet 2019 dans la commune de Kokologho au Centre-Ouest, quatre forages demandés par le Comité Baoré Solidarité.

Onze mille habitants de trois quartiers de la commune de Kokologho située dans la région du Centre-Ouest ont désormais accès à l’eau potable grâce à la réalisation de quatre forages positifs, financés par l’ambassade du Japon au Burkina Faso à hauteur de 28,7 millions de francs CFA. Sollicités par l’association dénommée «Comité Baoré Solidarté», les quatre ouvrages ont été inaugurés le mardi 30 juillet 2019. C’est celui de Sakoinsé qui a servi pour l’ambassadeur japonais, Tamotsu Ikezaki, à l’ouverture officielle à l’utilisation. Intervenant dans le cadre du programme de coopération «Dons aux microprojets contribuant à la sécurité humaine», le don nippon, selon le diplomate, prouve que le gouvernement du pays du Soleil levant accompagne les efforts de l’Exécutif burkinabè pour l’atteinte du sixième objectif de développement durable d’ici à 2030 et la résorption des corvées d’eau projetée par le président du Faso.

«Cette modeste contribution est fondée sur l’espoir du peuple japonais d’être solidaire de celui burkinabè pour alléger les souffrances des femmes, lutter contre les maladies hydriques et contribuer au développement d’activités économiques tels le maraîchage et l’élevage», a signifié l’ambassadeur. Indiquant que la maintenance des forages et l’hygiène à leurs alentours relèvent de la responsabilité des bénéficiaires, il a souhaité que des bosquets soient créés pour arrêter l’avancée du désert. Des cotisations pour l’entretien Tamotsu Ikezaki s’est réjoui de l’engagement des bénéficiaires des ouvrages de cotiser des fonds pour la réparation des forages en cas de panne.

Du côté de l’organisation demanderesse des réalisations, on table sur les trois associations d’utilisateurs de l’eau, mises en place et dont les membres ont été formés à la gouvernance de l’eau, pour assurer la pérennité des quatre pompes à motricité humaine. En attendant de les voir à l’œuvre, le coordonnateur du Comité Baoré Solidarité, Bila Abdoulaye Sawadogo, a remercié le partenaire japonais dont le geste améliore l’accès à l’eau potable et libère les femmes de la corvée d’eau pour une plus grande implication dans les activités socioéconomiques. Faisant savoir au donateur que la joie des bénéficiaires est «indicible» et qu’il ne sera pas déçu d’avoir apporté son aide, le coordonnateur a dit espérer d’autres appuis. Quant au maire de Kokologho, il a félicité le comité pour sa contribution au développement participatif de sa commune. Lui et le parrain de la cérémonie d’inauguration, Sibri Nikièma, ont émis le vœu que le partenariat entre l’ambassade nipponne et le Comité Baoré Solidarité se consolide et perdure pour le bien-être des habitants de Kokologho.

Jean Philibert SOME

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.