Pr Augustin Loada, président du MPS : «Il nous faut tourner la page de l’insurrection»

Le Mouvement patriotique pour le salut (MPS) a officiellement lancé ses activités dans la région du Centre-Est, le samedi 27 juillet 2019 à Tenkodogo, au cours d’une cérémonie présidée par son président, Pr Augustin Loada.

«Les Burkinabè doivent courageusement tourner la page de l’insurrection et laisser leurs histoires d’insurgés et d’ancien régime aux historiens». C’est ce qu’a déclaré en substance le président du MPS, Pr Augustin Loada, au lancement officiel des activités de son parti, le samedi 27 juillet 2019, à Tenkodogo. Concernant les raisons de la création du MPS, l’homme de droit et ex-ministre en charge de la fonction publique sous la Transition estime qu’il s’agit de venir au secours du Burkina Faso dans un contexte difficile.

«Le Burkina Faso se porte très mal et a besoin d’être sauvé d’un danger qui menace sa survie. Tel est le motif de la naissance du Mouvement patriotique pour le salut (MPS)», a-t-il soutenu. Il a, par ailleurs, justifié la création du MPS par la trajectoire «inquiétante» prise par le pays ces dernières années, «les dirigeants actuels ayant éteint la flamme de l’espérance née de l’insurrection». Se réclamant comme parti de l’unité et de la cohésion sociale, de la paix, de la réconciliation nationale, de l’harmonie et de l’amitié avec les peuples d’Afrique et du monde, le MPS se situe dans le camp de l’opposition politique actuelle, a précisé son président. Le Pr Loada a, pour ce faire, appelé tous les militants du MPS à vivre la charité au sens politique du terme en pratiquant les vertus humaines qui sous-tendent le bon agir politique : la justice, l’équité, le respect réciproque, la sincérité, l’honnêteté, la fidélité. A ses militants, sympathisants et électeurs, le MPS a développé des exigences éthiques, en rejetant le clientélisme par lequel les partis politiques ont l’habitude d’offrir une compensation matérielle en échange d’un soutien politique lors des élections, a fait savoir Augustin Loada. Dans son manifeste, le MPS, en attendant l’élaboration de son programme électoral, a formulé des propositions portant entre autres sur la protection et la défense des Burkinabè contre la menace terroriste et sécuritaire, la création d’emplois décents et la réduction du taux de chômage chez les jeunes et femmes.

A cela, s’ajoutent l’amélioration des conditions de vie de ses concitoyens, l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, à une éducation et une santé de qualité, les infrastructures de désenclavement et un réseau numérique de qualité sur l’ensemble du territoire national pour une meilleure contribution au développement et la revalorisation de la culture burkinabè. A Tenkodogo, le MPS a appelé tous les «patriotes» à le rejoindre pour travailler à l’élection d’un pouvoir qui concrétise les priorités des Burkinabè ainsi que les principes et les valeurs consacrés dans son manifeste, «au regard de l’impasse dans laquelle se trouve le pays».

 Bougnan NAON

naon_2012@yahoo.fr

Maïmouna YAMEOGO (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.