La Super coupe 2019, dotée du trophée de l’Association des journalistes sportifs du Burkina(AJSB), mettra aux prises Rahimo FC et l’AS SONABEL, le dimanche 4 août au stade Wobi de Bobo-Dioulasso. La cérémonie est placée sous le patronage du ministre du Développement, de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara, le parrainage de Lassiné Diawara, président de la Chambre consulaire des Hauts-Bassins, et la présidence du président de la FBF, Sita Sangaré.

Rahimo FC, champion de la saison, s’était retrouvé également en finale de la coupe du Faso face à l’AS SONABEL. Il avait battu les Electriciens pour s’octroyer Dame coupe, synonyme de doublé de la saison. Les deux équipes se retrouvent encore ce 4 août 2019 à Bobo-Dioulasso, pour disputer le premier trophée de la saison, la Super coupe AJSB. Ce qui est sûr, une formation cherchera à confirmer, tandis que l’autre voudra prendre sa revanche. Mais dans les deux camps, par respect pour l’adversaire, personne ne le dit ouvertement. Le coach Boureima Zongo de Rahimo FC vient de rentrer d’une tournée au Ghana avec ses poulains où ils ont livré des rencontres. Pour lui, il y a eu quelques changements au sein de l’effectif qui avait disputé en mai dernier la finale de la coupe du Faso.

Il y a eu, a-t-il poursuivi, des départs tout comme des arrivées. L’entraîneur du club de Bama a également indiqué que les matches de présaison permettent de régler certaines imperfections. Selon lui, il est encore très tôt, même s’il est un peu satisfait, d’affirmer que la mayonnaise a totalement pris. Concernant le match de dimanche contre l’AS SONABEL, Boureima Zongo a souligné qu’il ne s’agira pas de confirmer obligatoirement. Mais comme toute finale, il faudra la jouer et la remporter.

Il conclut que l’équipe va rester fidèle à sa philosophie, un jeu technique fait de petites passes et tourné vers l’offensive. Car après ce match, dans une semaine, le club débutera sa campagne africaine face à Enyimba du Nigeria. C’est pour cela, a-t-il expliqué, que ses joueurs doivent être très appliqués dans la finale de dimanche qui représente un test- grandeur nature avant les joutes africaines. Du côté de l’AS SONABEL, on embouche la même trompette.

Le coach des Electriciens, Mousso Ouédraogo dit Mourinho a aussi confié que son équipe a connu les mêmes mouvements avec des départs comme des arrivées. Pour ce match de finale et de début de saison, le technicien des Electriciens a indiqué qu’ils ont débuté les entraînements il y a un mois et les joueurs s’activent à retrouver des automatismes sur la pelouse. Il a loué la tenue de la coupe de la ligue du Centre de football qui leur a permis de faire des corrections. Et pour cette finale de dimanche, son équipe comme à l’accoutumée va jouer un jeu fait de mouvements et tourné vers l’avant. Mais «Mourinho» se refuse de parler ouvertement de revanche, quand bien même, il espère qu’après avoir raté la coupe, la super coupe va leur sourire. Cette super coupe va lancer en même temps la nouvelle saison, et les deux équipes promettent le spectacle au public bobolais dimanche. Le vainqueur repartira avec une enveloppe de 2 millions F CFA en plus du trophée, et le finaliste malheureux se consolera avec 1million.

Barthélemy KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.