Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a lancé le jeudi 3 octobre 2019 à Pouytrenga, les travaux de réhabilitation et de bitumage de la route Sapaga-Pouytenga-Kalwatenga longue de 20 Kilomètres et la bretelle d’accès au marché de ladite commune du Centre-Est mesurant 2 kilomètres.

Les habitants de Sapaga, Pouytenga, Kalwatenga et communes environnantes se sont mobilisés massivement, hier jeudi 3 octobre 2019 à Pouytenga. Et pour cause, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, y a donné le top de départ des travaux de réhabilitation et de bitumage de la route Sapaga-Pouytenga-Kalwatenga (20 km) et de la bretelle d’accès au marché de ladite commune du Centre-Est (2km). Longue de 22 km, ces travaux qui constituent la première phase de la réalisation de la route Sapaga-Boulsa entrent dans le cadre du Programme d’urgence de réhabilitation et de bitumage de tronçons de routes et d’ouvrages de franchissement. Selon le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, il s’agira pour la Société Naré et frères (SONAF) attributaire du marché de construire une chaussée large de 7m avec deux voies de 3,5 m chacune et des accotements en enduit monocouche de part et d’autre. De plus, a-t-il indiqué, des dalots et des caniveaux seront réalisées le long de la route.
La signalisation verticale et horizontale y sera également matérialisée afin d’assurer la sécurité.

Plus de déviation…

« Nous avons aussi prévu des mesures compensatrices environnementales et sociales à travers la plantation d’arbres, la remise en état des zones d’emprunt, la sensibilisation aux IST », a indiqué le ministre.
Toutes ces réalisations sont prévues pour un délai d’exécution de 12 mois pour un coût de 6 740 152 354 F CFA TTC entièrement financés par le Fonds spécial routier du Burkina. Après cette phase, Eric Bougouma a rassuré que le tronçon Kalwatenga-Boulsa sera construit dès que les travaux du barrage de Sanghin le permettront, car a-t-il soutenu, l’importance de la route Sapaga- Boulsa dans le développement du secteur agro-sylvo-pastorale est indéniable. Aussi, il a informé que sur instruction du Président du Faso, la déviation envisagée à cause du barrage mais décriée par certains n’est plus d’actualité. « Nos amis chinois ont promis de nous aider en construisant un pont sur le barrage », a-t-il fait savoir. En attendant cela, le maire de Pouytenga, Larba Prosper Yaméogo s’est réjoui du lancement des travaux après de « nombreuses promesses politiques non tenues ». A l’écouter, la route en construction boostera l’économie de sa commune qui est une véritable plateforme du commerce international.

Eliane SOME
elianesome4@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.