Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu en audience, une délégation de la troïka des partenaires techniques et financiers et de l’Union européenne, le vendredi 15 novembre 2019 à Ouagadougou. Les échanges ont porté sur le renforcement de la démocratie et l’aide humanitaire.

Face à l’insécurité, les membres de la Troïka des Partenaires techniques et financiers (PTF) et une délégation de l’Union européenne se sont engagés à accompagner le Burkina Faso. Ils ont été reçus par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, le vendredi 15 novembre 2019 à Ouagadougou. Selon la présidente des partenaires au développement au Burkina Faso, Metsi Makhetha, sa délégation a adressé au chef du gouvernement un message d’encouragement au peuple burkinabè et de consolidation de la démocratie en vue de renforcer l’état de droit. Pour elle, cette démocratie doit se fonder sur la protection des droits des citoyens et la préservation de la liberté d’expression. «Nous sommes venus présenter au Premier ministre, l’aide-mémoire de la Troïka du cycle 2018-2019. Et notre souhait est la tenue des élections de 2020 dans des bonnes conditions», a-t-elle argué. Quant à la directrice générale de l’aide humanitaire de la Commission européenne, Monique Pariat, elle a rassuré les autorités que des dispositions seront prises pour apporter une réponse à la crise humanitaire. Elle a ajouté que les pays membres de l’UE ont déjà mobilisé plus de 23 millions d’euros pour soutenir les partenaires humanitaires dans la gestion des problèmes liés aux déplacés des zones victimes d’insécurité. «A Kaya, nous avons rencontré les autorités régionales, les déplacés, les populations d’accueil et les autres acteurs pour échanger sur la prise en charge de leurs inquiétudes», a-t-elle précisé. A ce niveau, elle a indiqué que l’UE s’est engagée à répondre à leurs besoins liés aux questions d’éducation et de santé.

Oumarou RABO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.