Médias : Sidwaya obtient un terrain pour son siège

La Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR) a mis à disposition des Editions Sidwaya, deux parcelles pour la construction de son siège. La signature de convention entre les deux structures a eu lieu, le vendredi 22 novembre 2019 à Ouagadougou.

Les Editions Sidwaya dispose désormais d’un terrain pour bâtir son siège. La Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR) a mis à disposition du média étatique deux parcelles contiguës de superficies de 6 135 et de 4215 m2, situées dans l’extension sud du quartier Ouaga 2000. La signature de la convention consacrant cette mise à disposition a eu lieu, dans la matinée du vendredi 22 novembre 2019 à Ouagadougou entre le Directeur général (DG) des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna et son collègue de la SONATUR, Souabou Diallo. «C’est une convention qui va permettre à Sidwaya de payer annuellement pendant huit ans une tranche pour pouvoir solder les deux parcelles qui se chiffrent à plus de 400 millions F CFA», a expliqué M. Diallo. A l’entendre, c’est conscient du rôle important que joue un organe de presse dans le développement d’un pays, que la SONATUR n’a aménagé aucun effort pour mettre ces parcelles à la disposition de la «maison commune», afin de lui permettre d’avoir un cadre qui puisse lui permettre de jouer pleinement son rôle qu’il occupe sur l’échiquier national. Toutefois, le DG de la SONATUR a dit attendre de Sidwaya, le respect des engagements signés. Aussi, il a souhaité que le gouvernement mette à la disposition de l’organe des moyens pour qu’il puisse dans un bref délai, construire son local afin de permettre à son personnel de travailler dans des conditions meilleures.

Quant au DG des Editions Sidwaya, il a traduit toute sa joie pour cette acquisition qui est une étape importante dans la réalisation du projet de construction du siège du média qui date de quatre ans. «Notre objectif est de faire pousser de terre ce bâtiment et de permettre non seulement d’améliorer le cadre de travail des journalistes, mais aussi de nous permettre de produire dans des conditions acceptable», a-t-il dit. En effet, il a expliqué que le siège actuel de Sidwaya est non seulement à l’étroit, exposé aux nuisances sonores du voisinage, mais le plus préoccupant reste le fait d’avoir des outils de production qui valent des milliards FCFA à la portée d’incendie potentiel. «Nous sommes situés à proximité de vendeurs de papier et nous avons des cuves et aussi des papiers que nous stockons malheureusement à côté des outils de production, et tout ceci constitue potentiellement des scenarios dangereux que nous côtoyons tous les jours», a fait savoir M. Tiégna.

Respecter ses engagements

A ses dires, un bâtiment bio climatique de type R+5 sera bâti sur l’aire de 6135 m2 pour servir d’administration et l’autre parcelle servira pour l’implantation de l’imprimerie. «Ce nouveau siège permettra d’abriter l’ensemble des services du journal en un lieu et le fait de séparer l’imprimerie de l’administration permettra d’éviter tout ce qui peut avoir comme nuisances et risques liés à la proximité des outils de production et l’administration», a dit le DG. Pour ce qui concerne la convention, il a donné l’assurance de respecter leur part du contrat. A l’en croire, la part de 2019 a été déjà réglée et les dispositions sont bonnes pour les années avenir. «Ce sont des instructions de notre Conseil d’administration, de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat et de nos tutelles, donc je crois que la volonté politique y est et cela est suffisant pour que nous puissions commencer les études techniques et aboutir à un début effectif des travaux », a conclu le DG des Editions Sidwaya.

Kadi RABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.