Coronavirus au Burkina: 8 nouveaux cas, 4 guérisons à la date du 7 mai

La Cellule de gestion de la maladie à coronavirus a animé le point de presse hebdomadaire pour faire le point de l’évolution de la pandémie au Burkina Faso, le vendredi 8 mai 2020, au Service d’information du gouvernement. Outre le Coordonnateur national par intérim, Dr Brice Bicaba, cette tribune a permis au ministre en charge de l’enseignement supérieur, Pr Alkassoum Maïga de parler de la reprise des cours et du projet ‘’Un étudiant, un ordinateur’’.

A la date du 7 mai 2020, le Burkina Faso a enregistré 8 nouveaux cas confirmés de coronavirus (3 à Ouaga, 2 à Bobo-Dioulasso, 1 à Nouna, 1 à Sebba et 1 à Ziniaré), 4 nouvelles guérisons portant à 566 le nombre total de personnes guéries et aucun décès enregistré. Ainsi, depuis le 9 mars, le pays cumule 744 cas confirmés dont 283 femmes et 461 hommes. Les cas actifs sont 130 à ce jour. Ce point a été fait par le Coordonnateur national par intérim de la réponse à l’épidémie de coronavirus, Dr Brice Bicaba. Il a exhorté les populations à toujours observer les gestes barrières. Revenant sur les cas importés, il a rappelé que ces personnes sont en quarantaine et que des tests sont réalisés afin de juguler la propagation du virus. Sur cet aspect précis, des informations font état d’une femme qui a réussi à s’échapper d’un centre de confinement. Dr Brice Bicaba a rassuré que les investigations ont permis de localiser la dame. Il a fait comprendre que tout sera mis en œuvre pour la ramener dans le centre de confinement.

A la suite du Coordonnateur national par intérim, c’est le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Pr Alkassoum Maïga qui s’est adressé aux journalistes. Il a parlé de la reprise des cours dans les universités et instituts supérieurs et le programme ‘’Un étudiant, un ordinateur’’.

A propos du premier point, le ministre a expliqué que les cours vont démarrer le 11 mai comme prévu. Toutefois il a précisé que pour un début et vu l’évolution de la pandémie, ce sont les petits effectifs qui vont commencer. Il a cité les étudiants en licence professionnelle et masters. Car de son avis, dans ces options, l’effectif des étudiants est compris en 20 et 50. « La reprise des activités académiques se fera de manière progressive avec les effectifs réduits, c’est-à-dire les licences, les masters et les filières de spécialisation. Les facultés concernées doivent respecter les mesures barrières », a-t-il soutenu. Le ministre en charge de l’enseignement supérieur a confié qu’entre lundi et mardi prochain, 15 000 à 20 000 masques de protection ou de cache-nez seront mis à la disposition des étudiants. Devant chaque salle de classe et amphi, des lave-mains et des gel-hydro-alcooliques seront disponibles, a assuré Pr Alkassoum Maïga.

Pour ce concerne le programme ‘’Un étudiant, un ordinateur’’, il a souligné que c’était une promesse de campagne du Président Roch Marc Christian Kaboré. Et voir un tel projet se concrétiser quel que soit la période est à saluer. Pour lui, c’est une occasion que les étudiants doivent saisir pour s’offrir un ordinateur puisque l’Etat supporte les 60% et les reste, à la charge de l’étudiant. « Les étudiants intéressés pourront se manifester sur la plateforme campus Faso et choisir un prestataire parmi trois proposés. Pour s’acquitter des 40%, l’étudiant peut souscrire un prêt auprès du FONER ou d’une banque de la place. Les étudiants boursiers pourront s’acquitter avec leur bourse », a dit Pr Maïga. Avant d’ajouter que l’opération sera financée par la Banque mondiale à hauteur de 2 milliards F CFA.

Gaspard BAYALA

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.