Grande chancellerie des Ordres burkinabè : Une “grande institution”, selon Christophe Dabiré

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré (gauche), a félicité le Grand chancelier, André Roch Compaoré, pour le travail de qualité de sa structure.

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a rendu visite au Grand chancelier des Ordres burkinabè, André Roch Compaoré, le vendredi 17 juillet 2020
à Ouagadougou.

Le gouvernement est reconnaissant des efforts déployés par la Grande chancellerie des Ordres burkinabè dans l’accomplissement de sa mission. Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, l’a signifié, le vendredi 17 juillet 2020, à l’issue d’une visite au sein de l’institution en charge de la gestion des Ordres. « Le Grand chancelier des Ordres burkinabè est à la tête d’une grande institution du pays qui n’est pas très connue du grand public. Quand on parle d’elle, chacun voit seulement les médailles qu’elle décerne.

Pourtant, elle accompagne toutes les structures du Faso et c’est à travers elle, que le chef de l’Etat, grand maître des Ordres burkinabè, reconnaît les mérites des fils et des filles lorsqu’il veut accorder une distinction à l’un d’entre eux », a-t-il expliqué. A écouter M. Dabiré, la Grande chancellerie est beaucoup sollicitée dans le contexte actuel. « On intervient souvent pour lui demander de décorer tel ou tel combattant tombé sur le front de bataille. De ce fait, il faut qu’elle ait une réactivité pour permettre que ce vœu du chef de l’Etat soit accompli », a-t-il souhaité.

D’où l’intérêt de cette visite pour s’imprégner des conditions de travail de l’institution, a précisé le chef du gouvernement. Il a félicité la qualité du travail et rassuré l’équipe de la Grande chancellerie que le gouvernement est disposé à accompagner l’institution. Le Premier ministre a aussi émis le vœu que les Burkinabè reconnaissent la Grande chancellerie comme une structure qui contribue au processus de développement du pays. Car, a-t-il indiqué, à chaque fois qu’une médaille est décernée à chacun d’entre nous, cela veut dire que nous reconnaissons que celui-ci a contribué aux actions de développement, à la sécurisation et à la paix au Burkina Faso.

Cette reconnaissance du travail accompli est appréciée à sa juste valeur par l’équipe de la maison-hôte. Le Grand chancelier, André Roch Compaoré, a manifesté sa satisfaction de recevoir la délégation gouvernementale. « Nous avons été très heureux d’exposer ce que nous faisons au Premier ministre. Nous lui avons expliqué les difficultés et les facilités que nous rencontrons dans l’exercice de nos fonctions», s’est-il réjoui. A l’occasion, M. Compaoré a souhaité que le gouvernement vienne en aide à son institution en cas de besoin.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.