Editions Sidwaya : Abdias Cyprien Sawadogo repose au cimetière municipal de Ziniaré

Le chef de service régional des Editions Sidwaya du Plateau central, Abdias Cyprien Sawadogo, a été conduit à sa dernière demeure, le lundi 17 août 2020 au cimetière municipal de Ziniaré.

La nouvelle est tombée dans la nuit du dimanche 16 août 2020 comme un couperet. Les Editions Sidwaya sont en deuil. Son chef de service régional du Plateau central, Abdias Cyprien Sawadogo, a rangé définitivement sa plume. Il a été inhumé, le lundi 17 août 2020 à Ziniaré, ville dans laquelle, elle a servi comme instituteur, correspondant de l’Agence d’information du Burkina (AIB), puis chef de service régional pour le compte de Sidwaya jusqu’à sa disparition. Une foule d’amis, de parents, de collègues et d’autorités régionales a fait le déplacement pour lui rendre un dernier hommage. De la morgue du Centre hospitalier universitaire Yalgado- Ouédraogo de Ouagadougou jusqu’au cimetière en passant par son domicile et l’église Bethel Rapa de Ziniaré, plusieurs témoignages ont été faits sur sa vie.

Pour le directeur général des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna, la nouvelle du décès de Abdias Cyprien Sawadogo a laissé la « Maison commune » dans la tristesse, car rien ne présageait cette brusque disparition. « C’est un homme qui avait de l’amour pour son travail. Il exécutait la tâche que Sidwaya lui a confiée avec professionnalisme », a-t-il indiqué. Et d’ajouter qu’il était attaché à la valeur humaine, si bien que depuis ces cinq dernières années, il consacrait une partie de ses congés d’août pour rendre visite à ses collègues correspondants à travers le pays. « Je garderai personnellement de lui, l’image d’un travailleur assidu et très anticipatif, qui présente toujours les problèmes avec des propositions de solutions. Les collègues de Sidwaya retiendront de lui, le souvenir d’un homme attachant aux qualités humaines », a énuméré le directeur général.
Même son de cloche chez le secrétaire général de la région du Plateau central, Sévérin Somé, pour qui cette disparition laisse un grand vide pour l’administration publique, en général, particulièrement le monde éducatif et de la presse.

« Son exemplarité, son humilité et la qualité de ses prestations forcent l’admiration », a-t-il loué. Il a rappelé que M. Sawadogo a mené plusieurs combats dans sa vie. « Le combat pour sa famille qu’il aimait, le combat pour une population en donnant son savoir en tant qu’enseignant de 1990 à 2007. Et enfin, le combat pour la presse et particulièrement les Editions Sidwaya auxquelles, il était passionnément attaché, tant il assumait ses fonctions avec professionnalisme, honneur et humilité », a-t-il cité.

 Adama SEDGO


Abdias Cyprien Sawadogo : un professionnel de l’éducation et de la presse
Abdias Cyprien Sawa-dogo est né le 5 septembre 1971 à Sabcé dans la province de Bam. Instituteur certifié de formation, il a intégré la Fonction publique, le 15 août 1990. Il a fait partie de la première vague des correspondants de l’AIB, de Sidwaya et de la radio nationale. Avec la transformation de Sidwaya et de la RTB en établissement public de l’Etat, Abdias Cyprien opte pour la presse écrite.
Il prend service, le 1er octobre 2008 comme correspondant de l’AIB et de Sidwaya. En 2017, il est responsabilisé et occupe le poste de chef de service régional des Editions Sidwaya du Plateau central, jusqu’à son décès, le dimanche 16 août 2020. Il est marié et père de quatre enfants.
Il a été distingué au rang de chevalier de l’Ordre du mérite burkinabè depuis 2009.
A. S.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.