Coopération bilatérale : les présidents Kaboré et N’Daw veulent réchauffer l’axe Ouaga-Bamoko

Le président de la Transition du Mali, Bah N’Daw, a effectué une visite d’amitié et de travail au Burkina Faso, le samedi 13 février 2021. Il a été reçu par le Chef de l’Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, à Ouagadougou.

Le président de la Transition du Mali a effectué sa première visite officielle au Burkina Faso, le samedi 13 février 2021, à Ouagadougou. Une visite d’amitié et de travail afin de renforcer l’axe Ouagadougou-Bamako.

« C’est une visite que nous avions initiée depuis la mise en place des organes de la transition afin de venir raffermir nos relations de bon voisinage, mais l’agenda électoral au Burkina Faso n’a pas permis que cette visite puisse s’effectuer le plus tôt possible », a indiqué le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zeyni Moulaye, au sortir des échanges entre les présidents burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et malien Bah N’daw. Après l’agenda électoral, s’est invité le pic de la COVID-19 qui a conduit à des restrictions des déplacements dans les deux pays. « Après tout cela, il était bon que nous effectuions cette visite d’amitié et de travail afin de raffermir nos relations de bon voisinage et renforcer notre coopération bilatérale sur le plan économique, social, culturel et même cultuel », a fait savoir le ministre malien.

Selon le ministre burkinabè des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, ce raffermissement de l’axe Ouaga-Bamako se fera à travers la reprise de la commission mixte de coopération entre les deux pays. « Nous allons prendre les dispositions pour que cette commission mixte de coopération, qui n’a pas eu lieu depuis 2012, puisse se tenir le plus rapidement possible. Car il y a beaucoup d’accords sur la table qui attendent d’être examinés par cette commission afin de renforcer l’intégration entre nos deux pays voisins et frères », a souligné le patron de la diplomatie burkinabè. Et d’ajouter que le président N’Daw a présenté l’évolution de la situation politique et sécuritaire de son pays à son homologue du Burkina Faso. « Les deux chefs d’Etat ont également échangé sur des sujets qui seront à l’ordre du jour du prochain sommet du G5 Sahel à Ndjamena et qui doit déboucher sur de nouveaux engagements beaucoup plus importants dans la lutte contre le terrorisme », a ajouté Alpha Barry.

La présidence malienne dit être également venue à l’école de la transition burkinabè. « Nous espérons tirer de l’expérience du Burkina Faso des éléments pour passer en douceur cette période de transition sur laquelle nous travaillons depuis quelques mois et qui prendre fin, s’il plait à Dieu, dans un an », a confié le diplomate malien.
Pour cette première visite officielle au pays des Hommes intègres, le président N’Daw était accompagné par les ministres régaliens de la Défense, de l’Administration du territoire et des Affaires étrangères.

Mahamadi SEBOGO
Windmad76@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.