CAN U20 : Joffrey Bazié veut écrire une belle page du football burkinabè

Le jeune Joffrey Bazié dit Nino rêve grand

La rencontre Burkina Faso- Centrafrique de la 2e journée de la 22e Coupe d’Afrique des Nations (CAN) dispute son ultime moment avant la pause. A cet instant, ce sont les Fauves centrafricains qui mènent au score. Un dernier coup franc est sifflé à l’avantage des Etalons. Joffrey Bazié s’avance. Du pied gauche, il place la boule en cuir dans la lucarne du portier centrafricain. La parité est établie. A la fin de la rencontre, ce sont les Etalons qui gagnent avec l’auteur du but égalisateur désigné meilleur joueur du match. Quoi de plus normal puisque durant la partie, Nino comme l’appelle affectueusement les intimes a été d’une importance capitale pour les siens. Au-delà de son goal, il a été le déclencheur de toutes les actions dangereuses des Burkinabè, comme celle qui a occasionné le 2e but. Né le 27 octobre 2003, le garçon n’a connu qu’une seule équipe jusque-là.

Il s’agit de Salitas qu’il a intégré dès l’âge de 13 ans. Celui que beaucoup comparent déjà à Bertrand Traoré eu égard à leur morphologie, leur technique, leur façon de jouer et leur bon pied gauche rêve naturellement de ressembler au sociétaire d’Aston Villa, d’où déjà ce surnom de « Petit Bertrand ». Nino a arrêté les études en classe de 3e. «L’école n’avait pas d’importance pour moi. Dans ma tête, c’était le football ou rien. C’est pour cela que je me disputais chaque fois avec mon père », explique-t-il. « Petit Bertrand» qui aime aussi le basketball rêve de jouer un jour dans la formation espagnole du FC Barcelone. «Mon objectif est d’être un grand joueur professionnel. Remporter des titres comme la champions League européenne et biens d’autres trophées pour mon pays le Burkina Faso. Je veux écrire une histoire du football burkinabè » a prévenu Joffrey Bazié. En attendant, il doit travailler, comme le conseille l’entraîneur des Etalons U20, son physique et ses prises de responsabilité. « Sinon, il est technique, un bon pied gauche et une bonne vision de jeu » a apprécié Oscar Barro.

Yves OUEDRAOGO
Envoyé spécial à Nouakchott.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.