Santé sexuelle et de la reproduction: 75 jeunes leaders prêts pour la sensibilisation

Le 1er adjoint au maire de la commune de Ouagadougou, Moussa Belem, a présidé la cérémonie de fin de formation de 75 Jeunes leaders transformationnels (JLT) à la santé sexuelle et de la reproduction, le jeudi 11 mars 2021, dans la capitale.

Le Programme The Challenge Initiative (TCI) est conçu pour faire des jeunes de la ville de Ouagadougou, des ambassadeurs de la Planification familiale (PF) et de la Santé sexuelle et de la reproduction (SSR) des jeunes et adolescents. C’est dans ce cadre que le 1er adjoint au maire de la commune de Ouagadougou, Moussa Belem, a présidé la cérémonie de fin de formation de 75 Jeunes leaders transformationnels (JLT), de la ville de Ouagadougou, à ces thématiques, le jeudi 11 mars 2021, dans la capitale. Séance tenante, un bureau ad hoc a été installé pour porter sur les fonts baptismaux l’Association des JLT de la ville de Ouagadougou. Le président des JLT, Abdoul Aziz Ilboudo, a rappelé que lui et ses collègues se sont familiarisés, au cours des sessions d’apprentissage, au leadership transformationnel, au plaidoyer et à la participation des jeunes dans les instances de PF et de SSR pour faciliter la mise en œuvre du programme TCI.
« Nous allons bientôt entamer la sensibilisation au niveau des lycées et collèges de Ouagadougou et des activités culturelles afin de détruire la chaine des maladies sexuellement transmissibles et les grossesses non désirées des jeunes et adolescents », a-t-il indiqué. La gestionnaire du programme pays de TCI au Burkina Faso, Lamoussa Georgette Nikiéma/Zerbo, a expliqué que sa structure accompagne la mairie de Ouagadougou pour outiller les jeunes à partir de l’approche JLT. « Il s’agit de renforcer leurs compétences en plaidoyer pour qu’ils puissent mobiliser des ressources en faveur de la Planification familiale et de la Santé sexuelle et de la reproduction des jeunes et adolescents », a-t-elle renchéri. A cet effet, Mme Nikiéma a précisé que ces jeunes ont déjà fait le plaidoyer auprès du maire de Ouagadougou pour le déblocage de 10 millions F CFA et vont en faire autant auprès des autres bourgmestres d’arrondissements. Pour le 1er adjoint au maire de Ouagadougou, c’est depuis 2017 que la municipalité de la capitale est soutenue par TCI. Dans cette logique, a-t-il confié, un projet sur la PF a été mis en place et a permis d’accompagner les districts sanitaires et des centres de santé de la ville de Ouagadougou. « Nous avons pu montrer aux praticiens de santé, aux yeux de TCI, que la question de la planification familiale est une réalité pour la ville de Ouagadougou. Dans le souci de pérenniser le projet, nous avons intégré la frange jeune », a déclaré Moussa Belem. Les 75 JLT ont été formés en trois groupes de 25 JLT à partir de décembre 2020. Ils devraient œuvrer à ce que les services de PF et de SSR soient utilisés par les personnes de leur tranche d’âge.

Boukary BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.