Interconnexion ferroviaire Burkina/Ghana: Les travaux débuteront au 1er trimestre 2022.(ministre Vincent Dabilgou).

Le ministre des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Vincent Timbindi DABILGOU a organisé une conférence de presse ce jeudi 25 mars 2021. Il s’est agi d’informer sur le projet d’interconnexion ferroviaire Burkina/Ghana. Selon M. Dabilgou, c’est en 2018 que les présidents Burkinabè et ghanéens ont décidé de la construction d’une nouvelle ligne moderne entre le Port de Tema au Ghana et Ouagadougou au Burkina Faso (pour favoriser le brassage de leurs peuples déjà unis par des liens multiséculaires (…). A l’en croire, les projections de la demande de trafic passagers sont estimées entre 2 et 3 millions de passagers par an. Quant au fret, les prévisions de transport se chiffrent entre 7 et 17 millions de tonnes l’an.  Pour lui, le projet est économiquement viable avec une grande contribution des économies générées a la société dans son ensemble. (D un coût évalue à 4,7 milliards d’euros, le projet permettra la création de plus de 30.000 emplois directs et indirects pendant la phase de construction, l’amélioration des conditions économiques des zones traversées et la création d’activités génératrices de revenus dans les gares et tout le long du chemin de fer… Le), a ajouté M. Dabilgou. Le 30 novembre 2021, les deux parties vont entamer les négociations finales et le démarrage des travaux prévu pour le premier trimestre de l’année 2022.

 

 

A.B.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.