Projet université Thomas-Sankara : Les personnes affectées passent à la caisse

…elles sont environ 850 personnes à attendre pour entrer en possession de leur chèque. A l’instar de cette propriétaire terrienne…

Les personnes affectées par le projet de construction de l’université Thomas- Sankara dans la commune de Saaba sont passées à la caisse, le mercredi 5 mai 2021, pour entrer en possession de leurs chèques.

Après plus de cinq ans de tractations, c’est enfin le bout du tunnel pour les 396 propriétaires terriens, 365 acquéreurs et 84 exploitants affectés par le projet de construction de l’Université Thomas- Sankara (UTS).
En effet, le mercredi 5 mai 2021, ils ont reçu chacun un chèque en fonction du préjudice causé et des investissements sur le terrain. D’un coût d’environ 5 milliards F CFA, cette indemnisation qui a mis trop de temps pour se concrétiser a pris en compte plusieurs aspects, selon le président de l’université, Adjima Thiombiano. Il s’est agi, selon lui, dans un premier temps, de recenser les personnes affectées par le projet et ensuite recenser leurs biens.

« Entre temps, nous nous sommes rendus compte qu’effectivement, entre les déclarations notamment en terme de superficie des champs et la réalité sur le terrain, il y avait un surplus de plus de 250 ha. Donc, il fallait rentrer dans une phase de négociations avec ces populations pour stabiliser les superficies qui nous a pris une année et demie et c’est après cela que nous sommes entrés dans la phase d’évaluation financière », a expliqué le

Pour le président de l’UTS, Adjima Thiombiano, l’indemnisation marque l’aboutissement d’un long processus.

président Thiombiano. Ainsi, plusieurs modèles d’indemnisation ont été proposés aux populations des 12 villages affectés par projet mais aussi, aux acquéreurs et aux exploitants, a affirmé, M. Thiombiano. Il a reconnu d’ailleurs que celles-ci ont consenti un gros sacrifice pour permettre la réalisation du projet. « Même si nous payons 5 millions F CFA l’hectare, cela ne sera jamais le coût réel de la superficie que chacun a consenti parce que cela ne prend pas en compte certains aspects importants comme la question culturelle », a-t-il relevé.

Une satisfaction des parties

Le président de l’UTS a salué l’esprit d’écoute et de compréhension, dont a fait preuve la population, mais également des chefs des villages concernés qui ont fait preuve de bienveillance à leur égard. D’une superficie totale de 1890 ha, le domaine de l’UTS a été amputé de 364 ha. Et à entendre le Pr Thiombiano, il s’agit pour le projet de dégager des parcelles pour tous ceux qui ont été affectés par le projet. « Nous avons pu dégager à l’intérieur de l’université près de 364 ha que nous avons parcellés, bien sûr après avoir obtenu l’autorisation de lotir et attribué ces parcelles à l’ensemble des populations (propriétaires terriens, acquéreurs et exploitants) affectées », a précisé le président Thiombiano.

C’est pourquoi, le chef de Kouanda, site de ladite université, n’a pas caché sa satisfaction après avoir reçu son chèque. « Je suis fier, car aujourd’hui, le gouvernement a honoré son engagement. Cela fait des années que nous avons entamé les négociations et c’est le bout du tunnel. Car, j’ai encaissé mon chèque, le Kamsonghin Dapoya Naaba également et tous ceux qui attendent vont aussi passer à la caisse. C’est bien pour l’UTS et pour toute la population », a laissé entendre le chef de Kouanda. Selon lui, le montant reçu correspond parfaitement à leurs attentes.

«  le projet a payé les arbres, les terres, les champs, les bâtiments, en somme, tout ce que tu as eu à faire comme investissement le projet a pris cela en compte et nous ne pouvons que nous réjouir », a-t-il indiqué.
Rebaptisé et inauguré le 15 octobre 2020, l’université Thomas-Sankara est située dans la commune de Saaba, à une vingtaine de kilomètres de Ouagadougou. Elle a été érigée en Établissement public de l’Etat à caractère scientifique, culturel et technique (EPESCT) par décret n°2008-442/PRES/PM/MESSRS/MEF du 15 juillet 2008.

Donald Wendpouiré NIKIEMA
tousunis.do@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.