Forces armées nationales : Un Contingent de 2245 soldats « prêt pour la patrie »

les 2245 sortants ont reçu leurs épaulettes lors de cette cérémonie.

La cérémonie de présentation au drapeau du contingent 2020 a eu lieu dans la matinée du vendredi 6 août 2021 à Bobo-Dioulasso. Cette cérémonie, pour les 2245 sortants, marque la fin de leur formation militaire initiale.

Le contingent militaire de la classe 2020 a réussi sa formation initiale. Elle a sacrifié à la cérémonie traditionnelle de présentation au drapeau, dans la matinée du vendredi 6 août 2021 au sein du camp Ouezzin-Coulibaly à Bobo-Dioulasso. Une cérémonie qui a été patronnée par le Chef d’état-major, de l’armée de terre, le Colonel-major, Gilles Bationo.
Le patron de la cérémonie a accueilli avec joie la venue de ces nouveaux hommes prêts à être employé dans les rangs de l’armée. « Ça fait un plus pour nos effectifs et pour la sécurité de nos populations » s’est-il félicité. De 2250 recrues (dont 85 femmes) au départ la cuvée en compte 2245, à sa sortie.

Le Commandant du commandement des écoles et centres de formation, le Colonel Jean Charles Somé, a fait savoir que quatre de ces recrues ont été radiées et une décédée. Sur les 2245, 1995 ont été retenus pour les besoins de l’armée de terre, de l’armée de l’air et du Groupement central des armées. Quant aux 250 autres, ils ont été mis à la disposition de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers. Pour la formation initiale, le contingent a été réparti entre les trois centres régionaux d’instruction de Bobo-Dioulasso (790 stagiaires), Dori (730 stagiaires) et de Fada N’Gourma (730 stagiaires).

Formation faite dans les règles de l’art

Ladite formation a débuté le 1er février 2021 et a duré 29 semaines. Selon le premier responsable des centres régionaux d’instruction, la présentation au drapeau revêt deux principales significations. A ses dires, non seulement elle constitue un acte fondateur pour ceux qui ont choisi le métier des armes, mais elle est aussi le podium sur lequel s’exprime le serment des appelés de servir avec loyauté, dignité et honneur, la patrie. Il a, par ailleurs, rassuré que la formation s’est faite dans les règles de l’art. « La cuvée 2020 a été moulée dans la rigueur des traditions de notre armée et de notre Nation », a indiqué le col. Jean Charles Somé.

Les impétrants, à l’en croire, sont aptes aux opérations du combat d’infanterie commando motorisé, aux missions de service général dans les armées, de maintien de la paix et d’assistance pour le rétablissement de l’ordre. Jean Charles Somé a prodigué quelques conseils aux sortants. Il leur a, par exemple, demandé de savoir concilier la nécessité militaire avec les exigences citoyennes. Et cela, a-t-il précisé, quelle qu’en soit la situation dans laquelle ils se trouveront. Le commandant des écoles et centres de formation a souhaité que les anciens soient des modèles pour ces « jeunes » soldats. Aux sortants, il les a aussi exhortés à faire honneur aux cadres qui ont pris une part active dans leur processus de « mutation ».

Alpha Sékou BARRY
alphasekoubarry@gmail.com

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.