2e tour éliminatoire Coupe du Monde U20 dames : précieuse victoire des Etalons en Gambie

Les Etalons recevront leurs homologues pour le match retour à Cotonou au Bénin le 9 octobre prochain

Les Etalons U20 dames ont battu, dans après-midi du vendredi 24 septembre 2021, les Young Scorpions de la Gambie par le score de 1 but à 0 à l’Independence Stadium de Bakau. Ce match entre dans le cadre de la manche-aller pour le second tour éliminatoire de la coupe du Monde de leur catégorie, Costa-Rica 2022.

Le Burkina Faso garde toutes ses chances de qualification pour le tour suivant des éliminatoires de la coupe du monde U20 dames, Costa-Rica 2022. Les Etalons ont, en effet, dompté les Young Scorpions de la Gambie sur leurs installations, le vendredi 24 septembre 2021. Pour le sélectionneur, Pascal Sawadogo, c’est l’efficacité qui a fait la différence au cours de cette rencontre. «Vu les conditions dans lesquelles nous nous sommes préparés ce n’était pas évident. Maximum 4 jours de préparation dans un match de haut niveau, c’est limite-limite », a-t-il souligné. 1 but à 0 a été le score qui a sanctionné la rencontre. Le but victorieux a été marqué en seconde période.

A la 77e minute, la virevoltante Adèle Naomi Kabré hérite d’une balle mal renvoyée par la défense gambienne pour ouvrir le score. C’est à cette période que les filles de Pascal Sawadogo sont sorties de leur torpeur pour mettre la pression sur leurs adversaires. Une confiance qui va permettre à Jacqueline Sédogo et ses camarades de jouer haut et de créer ainsi le danger dans le camp adverse avec une bonne circulation de la balle. Et c’est à la suite du pressing burkinabè que la gardienne gambienne, Aminta Darboé et ses défenseurs, vont dégager le ballon dans les pieds de la technicienne Adèle Naomi Kabré qui parvient à dribbler deux joueuses pour ouvrir le score.

Avant l’ouverture du score, les Etalons ont subi lors de la première période de jeu. Prises de vitesse par leurs homologues à l’entame de la rencontre, elles ont essuyé plusieurs assauts des Young Scorpions. Cela a créé la panique chez les Burkinabè qui ne se retrouvent pas.

Mariam Ouattara, impériale

Les joueuses burkinabè et le staff sont conscients qu’ils viennent de prendre une bonne option pour la qualification

Elles peinent à se dégager et leurs passes manquent de précision. A la 9e mn, les Gambiennes sont passées à côté de l’ouverture du score. Fort heureusement, Kumba Kuyateh ne parviendra pas à tromper Mariam Ouattara. Kuma Kuyateh reviendra encore à la charge pour créer la panique dans le camp burkinabè. Mais après avoir pris de vitesse la défense, elle verra son ballon repousser par le poteau droit de Mariam Ouattara. Les rares occasions des Etalons dans cette 1re partie sont obtenues grâce à quelques contre-attaques. Dans l’ensemble, elles parviennent difficilement à pénétrer dans la surface de réparation des Young Scorpions.

L’efficacité du dernier rempart burkinabè, Mariam Ouattara, a également contribué à garder l’avantage au score jusqu’au coup de sifflet final. Malgré qu’elle ait passé le temps à boîter et à se tordre de douleur, à la suite d’une blessure au pied droit dès la première période, elle est restée impériale sur les frappes, les corners et les coups francs. A la 74e minute, n’eut été son efficacité, Fatoumata Erma Mook allait ouvrir le score sur un coup franc puissamment exécuté et cadré. « Au début du match nos adversaires nous ont dominé parce qu’on avait un peu peur.

Mais après les conseils des entraîineurs nous nous sommes mises en confiance. C’est ce qui nous a permis d’aller chercher la victoire », a avoué la capitaine Jacqueline Sédogo. Avec cette victoire, les Etalons U20 dames prennent une option sérieuse pour la qualification au troisième tour des éliminatoires de la coupe du Monde, en attendant le match retour prévu pour se jouer, le samedi 9 octobre prochain à Cotonou au Bénin.

Pour le technicien burkinabè, Pascal Sawadogo, malgré la victoire à l’extérieur, le score n’est pas large. « Nous allons préparer le match retour avec le même état d’esprit. Le score de 1 à 0, n’est pas une marge assez grande. Il faut toujours maintenir le même état d’esprit pour qu’à défaut de gagner, on fasse un match nul pour pouvoir passer cette étape », a-t-il préconisé.

Pengdwendé Achille OUEDRAOGO

(Envoyé spécial à Banjul)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.