3e étape du 33e tour du Faso : Wouters récupère le jaune à Koudougou

Le belge Wouters Rugter  récupère le maillot  jaune à l’arrivée de la 3e étape à Koudougou. Quant à l’étape Dédougou-Koudougou, elle a été remportée par son compatriote, Vandyck Niels. Le sociétaire de la team Flanders a parcouru les 141km 8 en 2h 45 mn 16 s avec une vitesse moyenne de 48,30km/h.

Après l’avoir perdu à Dédougou à la 2e étape, le belge, Wooters Rutger, reprend le maillot jaune à l’arrivée de la 3e étape à Koudougou. A égalité de point et de temps avec le marocain El Kouraji Mohcine, le sociétaire de la team Flanders devance le marocain grâce à ses performances  personnelles à la 1ère et 2e étape. En plus du maillot jaune, Wouters Rutger conserve le maillot vert. Le maillot rose des points chauds demeure toujours la propriété de l’Algérien, Hamza Yacine. Tout comme lui, Paul Daumont du Burkina Faso reste également le meilleur jeune.  Le 1er burkinabè au classement général individuel, Koné Souleymane, est à 22 secondes du maillot jaune. Quant à l’étape du jour courue entre Dédougou-Koudougou, elle a été remportée par le belge, Vandyck Niels. Le sociétaire de la team Flanders a parcouru les 141km8  en 2h 45mn16s avec une vitesse moyenne de 48,30 km/h.  Très particulière, cette étape n’a véritablement pas connu d’échappées. Des tentatives, oui, mais très vite elles ont été annulées. Trois points chauds étaient inscrits à cette étape. La 1er  à Tcheriba (49,9km) a été enlevé par  Hamza Yacine. L’Algérien est suivi respectivement  des belges, Wouters Rutger et Buyle Pieters.  Le peloton reste groupé jusqu’au second sprint intermédiaire. Là, l’Allemand de la team embrace World, est au rendez-vous à Bissanderou (68km8). Il est secondé du hollandais, Stravers Jarri de l’équipe global cycling. Son compatriote, Slootjes Jordi, ferme la marche. Au dernier point chaud à Tenado (108km7), c’est le sprint. A l’arrivée, de nouveau l’Algérien, Hamza Yacine.  Il devance le belge, Wouters Rutger et le Burkinabè de l’équipe nationale, Souleyman Koné.  Lentement mais surement, le peloton met le cap sur Koudougou. Des coureurs se marquent. Mais pas pour longtemps. C’est le marquage à la culotte. Mais à quelques km de l’arrivée, un groupe de cinq coureurs se démarquent du lot. C’est le sprint  pour la victoire d’étape. Au coude à coude, le belge, Vandyck Niels, arrive à prendre le dessus sur le sociétaire de la Kibag-Obor-CKT de la Suisse, Bichlmann Daniel.  Il franchi la ligne d’arrivée en 2h45mn16 avec une vitesse moyenne de 48,30km/h.  Le marocain, Khafi Oussama ferme la marche du podium. La 4e étape, demain, prendra la direction de la région du nord. Elle partira de Laye pour Ouahigouya, longue de 156 km avec trois sprints intermédiaire à Arbolé, Yako et  Gourcy.

Ollo Aimé Césaire HIEN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.