Fête coutumière: Le Larlé Naaba célèbre ses 29 ans de règne

Le Larlé Naaba Tigré : «Nous implorons les ancêtres d’aider le président du Faso et le gouvernement pour que d’ici l’année prochaine, l’on ne parle plus de terrorisme au Burkina Faso».

Le Larlé Naaba Tigré a célébré son «Baasga» (fête coutumière), le dimanche 24 février 2019 à son palais, marquant le 29e anniversaire de son règne.

Il était 12h40 mn au palais du Larlé Naaba Tigré, le dimanche 24 février 2019. La cour était déjà inondée de monde. Juste à l’entrée du palais, le chef coutumier accueillait ses invités de marque, venus pour son «Baasga» (fête coutumière) marquant ses 29 ans de règne. Des autorités administratives dont le Premier ministre, Joseph Marie Christophe Dabiré, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo et celui des Infrastructures, Eric Bougouma ainsi que des ambassadeurs et d’autres représentants diplomatiques étaient de la partie.

Dans une ambiance des grands jours, la fête a démarré avec le mot de bienvenue du Laarlé Naaba Tigré. «C’est la grâce de Dieu. En ce moment précis, nous sommes très reconnaissants à chacun de vous. Cette fête coutumière est une tradition de chez nous, qui consiste à faire des sacrifices sur les tombes de nos devanciers et sur les fétiches pour demander à Dieu et aux mânes de nos ancêtres de nous assurer la santé, la paix et la prospérité», a-t-il signifié.

Il a imploré les mânes d’aider le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et le gouvernement pour que d’ici l’année prochaine, l’on ne parle plus de terrorisme, d’insécurité au Burkina Faso. «Grâce aux efforts du gouvernement et aux soutiens des partenaires au développement, nous pensons qu’il y aura la paix. La sagesse enseigne que c’est votre grosse tête qui ne vous quitte pas, mais vos gros soucis peuvent disparaître un jour», a prononcé le chef coutumier. .

Il a affirmé qu’il aime danser avec ses amis- artistes à l’occasion de cette fête, mais cette année, il ne se fera pas ce plaisir. Cela, pour témoigner sa solidarité à l’endroit des familles éplorées par le terrorisme et son soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS). Qu’à cela ne tienne, le chef traditionnel a informé ses invités que la tradition sera respectée avec la prestation d’une dizaine d’artistes- musiciens dans l’après-midi.

La reconnaissance du gouvernement

Le Premier ministre, Joseph Marie Christophe Dabiré, tout en souhaitant bonne fête au coutumier, lui a fait une mention spéciale pour son rôle déterminant dans le processus de développement économique du pays. «Il est à féliciter, quand on regarde les projets qu’il développe en faveur des populations notamment les femmes et les jeunes. Nous comptons sur lui pour qu’il continue ses efforts», a-t-il souligné.

Le Larlé Naaba Tigré et ses invités ont assisté…

Pour lui, cette fête qui est une grande rencontre du Larlé Naaba avec la population, à l’instar des autres fêtes coutumières, est une occasion d’interpeller les ancêtres pour qu’ils puissent bénir le pays et de faire en sorte que toutes les actions du gouvernement puissent se dérouler dans de très bonnes conditions. Le Burkina Faso, a signalé le Premier ministre, connaît beaucoup de difficultés et il doit relever d’énormes défis.

Mais, s’est-il convaincu, la certitude est que le soutien des populations organisées autour des chefs coutumiers va aider à transcender ces difficultés. C’est pour cela que le chef du gouvernement a sollicité le soutien du Larlé Naaba et de tous les chefs coutumiers qui sont les garants de la tradition pour que toutes les difficultés liées aux affrontements communautaires disparaissent.

Il a fait un clin d’œil aux partenaires techniques et financiers pour leur contribution aux efforts de son gouvernement en matière de sécurisation du pays qui commencent à porter fruit, selon lui. Comme annoncée, aux environs de 15h, la phase de prestations d’artistes a commencé. Tour à tour des artistes- musiciens, tels Floby, Dez Altino, Wendy, Bamos Théo, Mahamoudou Ilboudo, Sana Bob, Michel Tiendrébéogo ont égayé la foule.

Kowoma Marc DOH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.