La présidente de l’Amicale des femmes de l’ONATEL, Awa Ouédraogo (1ère gauche): « C’est une reconnaissance de la nation entière à notre amicale pour les efforts de l’ONATEL-SA».

A la faveur de la 162e Journée internationale de la femme, l’Amicale des femmes de l’Office national des télécommunications (AF-ONATEL) a reçu une distinction honorifique, le 8 mars 2019 à Koupéla.

L’Amicale des femmes de l’Office national des télécommunications (AF-ONATEL) a été décorée dans l’Ordre du mérite avec agrafe action sociale. C’était à l’occasion de la Journée internationale de la femme qui a eu lieu, le 8 mars 2019 à Koupèla. Selon la présidente de l’Amicale, Awa Ouédraogo, cette distinction honore à plus d’un titre. Elle a fait savoir qu’elle dédie la médaille non seulement à l’ensemble des femmes de l’Office pour leur engagement et pour une amicale plus forte et plus solidaire, mais aussi à l’entreprise des télécommunications qui subventionne leurs activités.

«Je n’oublie pas nos aînées à la retraite ou celles qui ne sont plus de ce monde qui ont créé cette amicale et dont l’effort est couronné ce jour. Nous remercions aussi nos collaborateurs hommes pour leur contribution, de même que les autorités et le ministère de la Femme», a argué Mme Ouédraogo.

L’AF-ONATEL a été créée en mars 2000 avec pour objectif principal d’améliorer les conditions de vie de ses membres et de la population par des actions de solidarité et d’entraide envers les couches vulnérables. De l’avis de la présidente, elle est apolitique, laïque, non syndicale et regroupe toutes les femmes de l’ONATEL en activité ou à la retraite, sans discrimination aucune.

Elle a signifié que l’association est coordonnée par un bureau exécutif constitué de 11 membres et d’une section régionale de trois membres. «Depuis sa création, l’Amicale a mené de multiples actions. Il s’agit des dons à différents orphelinats et hôpitaux comme le Nid des enfants de Bobo-Dioulasso, le CSPS du secteur n°16 de Ouagadougou, la pédiatrie Charles-de-Gaulle et celle de Sanou-Souro», a précisé dame Ouédraogo. Et d’ajouter que des soutiens aux familles des collègues défunts, des dépistages du cancer du col de l’utérus et du sein et des conférences-débats sur la santé de la mère et de l’enfant sont à l’actif de l’amicale.

Porte-voix des femmes battantes

A l’écouter, l’ONATEL se fait le porte-voix de toutes les femmes battantes du Faso. En témoigne le concours «Baramousso» institué par le leader des télécommunications depuis 2015 à l’endroit des associations féminines qui œuvrent au quotidien en faveur du développement durable, par le renforcement de leurs capacités financières et matérielles.

Le directeur d’agence de l’ONATEL/Koupéla, Ibrahim Traoré : «Nous offrons le prix Baramousso aux femmes qui se distinguent de par leur dévouement pour l’épanouissement de la femme ».

En effet, en 2017, l’association pour les femmes du Kourittenga qui se distingue dans la transformation des produits locaux comme le beurre de karité, le savon, le «soumbala», a remporté ce prix composé de cinq millions F CFA, d’un trophée et d’une attestation. Pour la présidente de ladite association, présente à la cérémonie commémorative du 8-Mars, Josiane Tougma, l’ONATEL travaille pour l’épanouissement des femmes. «Ce prix nous a été d’une grande aide.

En sus, l’entreprise nous conseille et nous accompagne dans nos activités», a -t- elle dit. Le directeur d’agence de l’ONATEL/Koupéla, Ibrahim Traoré, a fait remarquer que sa structure accompagne le ministère de la Femme avec le prix «Baramousso». En plus, a-t-il poursuivi, «nous sommes aux côtés des femmes lors des foires, des animations vente et des dassandaga afin de commercialiser nos produits».

«C’est un partenariat gagnant-gagnant. Nous encourageons toutes les sociétés à emboîter le pas de l’ONATEL», a dit M. Traoré. Il a rappelé que le leader des télécommunications au Burkina Faso est le seul opérateur certifié ISO 9001 version 2015. «Côté en bourse, il mène des actions citoyennes dans plusieurs domaines à savoir, l’éducation, la promotion de la femme, le sport, la culture, la promotion de l’emploi, la santé et le soutien aux personnes vulnérables», a signifié le directeur.

Mariam SOMDA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.