Le ministère des Sports et des Loisirs et l’Institut des sciences, des sports pour le développement humain ont organisé du 1er au 12 avril 2019 à Ouagadougou une session de formation au profit d’une centaine d’animateurs de sport pour tous. Occasion pour les moniteurs sportifs de s’outiller sur des modules d’éducation en santé des personnes âgées.

Les personnes âgées doivent nécessairement continuer à faire du sport pour leur mieux-être. Sachant que la pratique de l’activité physique des personnes du troisième âge est spécifique, l’Institut des sciences, des sports pour le développement humain (ISSDH ex-INJEPS), en collaboration avec le ministère des Sports et des Loisirs, a outillé une centaine de moniteurs de sport pour tous en la matière. La session de formation s’est tenue du 1er au 12 avril dernier dans l’enceinte de l’ISSDH à Ouagadougou. Elle s’est axée sur deux modules.
Il s’agit de l’«évaluation de la condition physique et prescription d’exercices en lien avec la santé des adultes» et de l’«évaluation de la condition physique et prévention des chutes chez les personnes âgées». Pour le secrétaire général du ministère des Sports et des Loisirs, Hermann Zinguim Yabré, l’objectif de la formation a été d’outiller les animateurs de sport pour une meilleure prise en charge des personnes et parvenir à améliorer la qualité de vie des populations du Burkina Faso. «Le sport est vivement à encourager dans nos sociétés. Il est véritablement le moyen le plus efficace pour lutter contre les maladies et permettre aux populations de tout genre de vieillir en santé», a-t-il dit. Selon la formatrice, docteur Eudoxie Adopo, Kinésiologue, durant les deux semaines, les animateurs de sport ont appris davantage l’importance du sport pour la bonne santé des populations.
Pour elle, les maladies non transmissibles sont aujourd’hui la principale cause de décès dans notre pays, provoquées par la mauvaise hygiène alimentaire et le sédentarisme. «Il faudra aider les populations à rester en santé grâce à l’activité physique et aux saines habitudes de vie. Surtout les personnes âgées qu’il faudra sensibiliser afin qu’elles pratiquent le sport au quotidien par le vélo et la marche pour prévenir et éviter les chutes», a-t-elle laissé entendre. Tous les stagiaires ont réussi avec succès à l’évaluation finale et ont eu droit à des diplômes.

W. Jean SAWADOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.