Match amical RDC-Burkina : Les Etalons motivés pour la rencontre de dimanche

Les 26 Etalons sélectionnés par Paulo Duarte poursuivent leur stage de préparation en Espagne en vue du match amical qui les opposera le dimanche 9 juin 2019 aux Léopards de la République démocratique du Congo. Ce sont de jeunes et d’anciens joueurs motivés qui ont pris part à l’entrainement de ce vendredi 7 juin.

Les Etalons répètent leur gamme à Marbella, dans la province de Malaga en Espagne, pour le match amical qui doit les opposer ce dimanche 7 juin aux Léopards de la République démocratique du Congo (RDC). Les deux équipes ont posé leurs pénates au Marbella football center où elles se sont entrainées côte à côte, hier vendredi 7 juin. La RDC prépare les phases finales de la CAN qui débutent le 21 juin prochain en Egypte et pour le Burkina Faso qui a loupé sa qualification, il est en mode reconstruction.

Les 26 joueurs convoqués par le sélectionneur Paulo Duarte ont tous répondu présents au stage de préparation. Aucune blessure n’a été signalée. Même le sélectionné de dernière minutes, appelé pour remplacer le capitaine Charles Kaboré, était de l’entrainement du jour. Le moins que l’on puisse dire est que l’entrainement a été intense, avec des joueurs visiblement motivés, surtout les tout-nouveaux. Les contacts étaient parfois durs et ceux qui sont appelés pour la première fois ont semblé déjà bien été intégrés dans le groupe. Mody Cissé  s’est illustré, comme à ses habitudes dans le Faso foot, dans des accélérations sur le couloir droit. Les deux jeunes latéraux, Issa Kaboré (Rahimo) et Oulass Abass Traoré (Salitas) ont été également très actifs. Il en été de même des jeunes professionnels tels que Lassina Traoré, Abou Ouattara et le très jeune Kilian Nikiéma. Les gestes techniques et les passes qu’ils réussissent ont été à chaque fois encouragés par leurs ainés. Ces derniers se disent d’ailleurs prêts à les accompagner. Après un dernier entrainement prévu ce samedi 8 juin, l’on verra à l’œuvre ces Etalons, nouvelle version peut-être, le lendemain dimanche à 17h au Marbella football Center.

                            Sié Simplice HIEN

(à Marbella, en Espagne)

 

Yssoufou Dayo, défenseur central : « C’est de notre responsabilité de mettre les jeunes dans le bain »

« Nous nous sommes retrouvés ici pour voir comment préparer les années à venir. Le match du dimanche est un test pour les jeunes qui viennent d’intégrer le groupe. Nous qui sommes anciens, nous essayerons de les pousser pour leur donner confiance, afin qu’ils se battent pour leur place en équipe nationale. Même si nous ne partons pas à la CAN, nous jouerons le match à fond pour montrer que nous avions notre place. Les échecs peuvent arrivés. Tous les anciens qui sont du groupe pour ce stage en Espagne ont des responsabilités vus qu’il y a de nombreux jeunes qui ont été convoqués. C’est donc de notre responsabilité de les mettre dans le bain. Ce rôle me donne plus d’envie de travailler pour donner de la confiance à ces jeunes pour… »

Bertrand Traoré, attaquant : « Nous sommes là pour un nouveau départ »

« Nous ne sommes pas qualifiés pour la CAN mais ce match est important pour nous. Le Burkina Faso a l’habitude de se qualifier pour cette compétition. Nous avons tout donné mais nous n’avons pas pu nous qualifier pour Egypte 2019. Nous avons engrangé 10 points dans notre groupe mais cela n’a pas suffi. L’équipe aujourd’hui est en reconstruction, il y a de nombreux jeunes. Nous essayons de les intégrer dans l’équipe. C’est la période des vacances et si nous nous sommes sacrifiés pour venir préparer ce match contre la RDC, c’est pour prendre un nouveau départ. Nous serons donc pleinement concentrés  le dimanche. Ce sera les débuts d’une grande génération. Auparavant, même avec les grands frères qui étaient présents, j’avais un statut de leader que j’assumais. Aujourd’hui je fais partie des plus expérimentés de l’équipe. Je vais aider les nouveaux à bosser pour se mettre au niveau des autres afin que nous puissions avancer ensemble ».

Paulo Duarte, sélectionneur des Etalons : « Il faut montrer aux Burkinabè que l’avenir est prometteur »

« Il y a eu de nombreux changements et  beaucoup de nouveaux joueurs pour ce match. Et c’est cela notre objectif. La génération qui est en train de partir à créer l’une des plus belles pages de l’histoire du football burkinabè. C’était une génération dorée. Aujourd’hui, le Burkina Faso est obligé de renouveler l’équipe avec les jeunes qui brillent dans le championnat national et d’autres qui évoluent à l’extérieur. C’est le moment donc de changer et les premiers pas ont déjà été effectués. On verra ceux qui vont partir et ceux qui vont rester pour accompagner ce projet de reconstruction. C’est la raison d’être de ce stage avec surtout une équipe très motivée même si nous sommes en période de vacances. Les joueurs sont un peu à cours de forme parce que les championnats se sont achevés il y a un peu longtemps. On aurait souhaité que ce match amical se joue en début juin. Mais on va le jouer et mettre le Congo en difficulté. Il faut montrer aux Burkinabè que l’avenir est prometteur. Des cadres comme Charles Kaboré, Bertrand Traoré, Steeve Yago, Yssoufou Dayo, Bryan Dabo, Razack Traoré sont là pour passer de bons messages à cette jeunesse-là ».

Propos recueillis à Marbella par Sié Simplice HIEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.