Un représentant de Prince Akim, parrain de l’album, (extrême droite) a reçu symboliquement des mains de l’artiste (milieu) des CD.

L’artiste-musicien Dez Altino a dédicacé, le samedi 13 juillet 2019, à Ouagadougou, son nouvel album intitulé «Béogo», un maxi musical de 13 titres.

Auteur, compositeur et interprète, l’artiste-musicien Dez Altino alias « Le prince national » vient de mettre sur le marché du disque, un nouvel opus. Composé de 13 titres, l’album baptisé «Béogo» (l’avenir en langue nationale mooré) a été dédicacé, le samedi 13 juillet 2019 à Ouagadougou.

L’artiste-musicien a dévoilé, en présence des hommes et femmes de médias, son œuvre qui aborde plusieurs thèmes dont l’amour, le respect de la femme, l’espoir, etc. A l’entendre, son militantisme pour la cause de la femme n’est pas un fait du hasard, d’où le titre «N’Ma». « Ma mère a souffert, comme d’ailleurs de nombreuses femmes.

Et j’ai souhaité lui rendre un vibrant hommage», a-t-il affirmé. Dans le titre «Béogo», Dez Altino a dit se questionner sur l’avenir du monde. Car, selon lui, l’humanité est pleine de mystères. «C’est une interrogation sur le lendemain. Sera-t-il fait de malheurs ou de bonheurs, de rires ou de pleurs?», a-t-il expliqué.

L’artiste a également invité les mélomanes à l’humilité, à la tolérance et au pardon à travers le morceau «Makdoré». Dans le titre «Yam teeda», un featuring avec l’artiste-musicienne Abibou Sawadogo, la jeunesse burkinabè est exhortée à travailler et à ne pas céder au gain facile. L’amour et la femme burkinabè qui contribuent au développement national sont magnifiés dans les titres «Ne t’en va pas» et «Femme».

Le courage et le vivre-ensemble ont été, par ailleurs, mis en exergue dans «Kabogdé» (imperturbable en mooré) et «Zemstaaba» (l’entente). Pour lui, le vivre-ensemble entre les fils et filles du pays est le gage de la cohésion sociale. «Nous avons un seul pays que nous devons aimer. Si la nation sombre, c’est tout le peuple qui s’effondre. Nous devons donc la protéger», a conseillé le musicien.

Il a, par ailleurs, rappelé que l’album vient au moment où il célèbre ses 13 ans de carrière sur la scène musicale. « J’ai placé cette galette musicale sous le signe du chiffre «13». Car j’ai choisi le 13 juillet pour dédicacer l’album qui comporte 13 titres. Aussi, nous prévoyons des concerts dans les 13 régions du Burkina Faso avec pour ambition de vendre 1000 CD par région, soit au total 13 000 CD vendus à la fin.

Le clou de cette tournée sera marqué par un concert live en décembre à Ouagadougou», a-t-il indiqué. Quant à son manager, Ablassé Compaoré dit DG Manager, il a souligné que la réalisation de l’album s’est faite sans difficultés majeures. «Le CD est de très belle facture et est vendu à 2000 francs CFA.

Il est disponible dans tous les bacs à disque», a-t-il précisé. Dez Altino de son vrai nom Tiga Wendwaoga Désiré Ouédraogo, s’est révélé sur l’échiquier musical en 2006 avec son album «Bon Dieu». Après 13 ans de carrière, il a six albums sur le marché et a été Kundé d’or en 2013.

Kowoma Marc DOH

Frank POUGBILA (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.