Le Programme commun d’appui à l’Assemblée nationale du Burkina Faso (PROCAB) a organisé, le mercredi 4 décembre 2019 à Ouagadougou, un atelier de validation du rapport d’audit organisationnel et fonctionnel du Chef de file de l’opposition politique (CFOP).

 Le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) et ses partenaires veulent corriger les insuffisances qui empêchent l’institution de mieux jouer son rôle dans l’ancrage de la démocratie au Burkina Faso. Un atelier de validation du rapport d’un audit organisationnel et fonctionnel du CFOP s’est tenu à cet effet, le mercredi 4 décembre 2019 à Ouagadougou. Cette rencontre qui a réuni les membres du cadre de concertation du CFOP ainsi que d’autres structures a permis d’analyser et apprécier l’adéquation du cadre institutionnel actuel de la structure par rapport à ses missions essentielles et son fonctionnement réel. Il s’est aussi agi d’apprécier la gestion administrative et juridique de l’institution et d’examiner les procédures de gestion comptable et financière mises en place pour assurer son fonctionnement.

L’adéquation des ressources humaines, matérielles et financières mises à la disposition du CFOP et le niveau des attentes de l’institution ont par ailleurs été appréciés. « Cet exercice va permettre un diagnostic de l’organisation et du fonctionnement actuelle du CFOP, en vue de déceler les insuffisances et permettre au PROCAB de proposer des  mesures correctives pouvant améliorer son efficacité. Cette rencontre vise à recueillir les observations complémentaires, les suggestion et les recommandations», a indiqué le CFOP, Zéphirin Diabré, à l’ouverture des travaux. Il a donc salué l’accompagnement des partenaires techniques et financiers que sont l’Union européenne, la Suisse, la Suède et le Centre parlementaire canadien pour leur implication.

Le conseiller technique du PROCAB, le Pr Hamidou Yonaba, a pour sa part, souligné que cet élan de son organisation vise à renforcer les capacités du Chef de file de l’opposition politique, car il n’y a de démocratie véritable sans opposition politique. C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, le PROCAB appuie le CFOP en équipement informatique et bureautique ainsi qu’en renforcement de capacités en vue de lui permettre de jouer pleinement son rôle. Pour lui, cet audit organisationnel et fonctionnel pourrait amener l’Assemble nationale à revisiter le statut de l’institution (CFOP), afin de combler les lacunes qui seront relevées.

Moussa CONGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.