Le SG du SYNATCOMB, Rock Donatien Nagalo : « Le but est d’assainir le système commercial au Burkina ».

Le Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNATCOMB) en collaboration avec des structures sœurs a organisé, le vendredi 17 janvier 2020 à Ouagadougou, une cérémonie d’installation officielle du Bureau exécutif de la Brigade de veille citoyenne et de contrôle anti-fraude (BVCAF).

C’est sous le thème : « Pour un commerce équitable, fédérons nos actions », que le Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNATCOMB) et ses structures sœurs ont, désormais, une Brigade de veille citoyenne et de contrôle anti-fraude (BVCAF). Les membres du bureau exécutif, au nombre de sept, ont été installés, le vendredi 17 janvier 2020 à Ouagadougou. Selon le secrétaire national, Abdoulaye Yaméogo, l’objectif est de relever les défis dans le secteur du commerce.

En outre, il a fait savoir que la BVCAF va travailler à lutter contre la fraude et à booster les activités du secteur informel. Car pour lui, depuis belle lurette, les commerçants sont confrontés à d’énormes problèmes. Le rôle de la BVCAF, a-t-il précisé, est de veiller à ce que chaque commerçant reste dans sa catégorie. « Les grossistes ne doivent pas être des détaillants. Aussi, nous allons travailler à ce que les investisseurs ne soient pas eux-mêmes leurs propres patrons, une fois que l’entreprise est installée au Burkina. Il faut que notre commerce se développe puisqu’il y a des étrangers qui nous vendent des produits à des prix en gros dans leurs pays et à notre grande surprise, ils reviennent au Burkina pour revendre en détail.

Dans ce cas, le petit commerçant aura des difficultés pour écouler ses produits », a dénoncé le secrétaire national. Il a aussi ajouté que la BVCAF va rester toujours aux côtés des acteurs étatiques dont la brigade mobile de l’Etat, la douane, la police, la gendarmerie et toutes autres structures de lutte contre la fraude. « Un produit déclaré à la douane et un autre non déclaré ne peuvent pas avoir le même prix de vente sur le marché », a-t-il dit. Quant au secrétaire général du SYNATCOMB, Rock Donatien Nagalo, il a précisé que le bureau exécutif est chargé d’alerter les forces compétentes sur toute tentative de fraude locale. « Nous allons ériger des centrales d’achat, c’est-à-dire différencier les détaillants et les grossistes dans les communes. Pour le contrôle des produits, nous allons mettre des panneaux à l’entrée dans toutes les localités du pays », a-t-il fait savoir.

Oumarou RABO
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.