Coronavirus: Le comité national de gestion fait le point

Le comité national de gestion de l’épidémie de COVID-19 (CNGE-COVID-19) s’est réuni le jeudi 19 mars 2020 sous la présidence du Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré. Il a examiné plusieurs points et fait des propositions au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Pour plus d’efficacité dans la riposte contre la pandémie du coronavirus, le gouvernement et ses différents partenaires ont décidé de mieux coordonner leurs actions. Sous la présidence du Premier ministre, Chirstophe Dabiré, ils se sont réunis au sein du Comité national de gestion de l’épidémie de COVID-19 (CNGE-COVID-19), dans la matinée du jeudi 19 mars 2020, à Ouagadougou. Durant plus de deux heures, les membres du comité se sont penchés sur l’état de mise en œuvre de la structure en charge de la gestion de l’épidémie de COVID-19, le plan de riposte, le plan de communication, la situation de mobilisation des fonds pour le financement du plan de riposte, la situation de l’épidémie à la date du 19 mars 2020 et la prise en charge des cas suspects et positifs. Selon le communiqué final, à l’issue des échanges, le Premier ministre a donné des instructions pour l’exécution diligente, la dynamisation des structures du centre opérationnel de réponses aux urgences sanitaires du COVID-19, l’intensification de la communication pour la prévention avec une implication forte des leaders et responsables religieux coutumiers et associatifs. « Au regard de l’évolution de la pandémie, le comité a fait des propositions de mesures complémentaires pour interrompre la chaine de transmission communautaire. Ces propositions seront transmises au président du Faso », a indiqué le ministre de la communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou.

Tout en exhortant les populations au strict respect des précautions édictées par le ministère de la Santé, le CNGE-COVID-19 a traduit sa reconnaissance à l’ensemble du corps médical pour l’engagement dont il fait preuve dans la lutte contre la pandémie. Qu’est-ce que le comité a décidé à propos de la fermeture des lieux de culte ? « En ce qui concerne la fermeture des lieux de culte, le ministère de la Santé travaille en étroite collaboration avec les faîtières du monde religieux. Ce travail doit aboutir à cette responsabilisation des acteurs. La communauté catholique a déjà décidé l’interdiction des messes et catéchèses.  Nous espérons qu’au niveau des autres faîtières, des décisions seront prises dans la même dynamique », a répondu le porte-parole du gouvernement.  Qu’en est-il de la mobilisation de fonds ? Le fonds de riposte s’élève selon M. Dandjinou, à plus de 11 milliards de F CFA et l’urgence est évaluée à plus de quatre milliards de F CFA. « Le gouvernement a obligation de répondre aux questions de santé des populations. Et il mettra tout en œuvre pour y faire face avec le soutien des partenaires techniques et financiers », a-t-il précisé.

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.