COVID-19 : le domicile d’une patiente de 9 ans désinfecté

La Commission de prévention et contrôle des infections a désinfecté le domicile d’une patiente du COVID-19, le jeudi 7 mai 2020 à Ouagadougou.

La Commission de prévention et contrôle des infections intervient dans la lutte contre la pandémie au Burkina, à travers la désinfection des domiciles et des services des cas suspects ou confirmés du COVID-19. Elle veille aussi au respect du protocole des enterrements dignes et sécurisés des dépouilles de COVID-19 et assure la bonne gestion des déchets issus de la maladie, selon les explications de Kamboulbé Dah, membre de la commission. C’est dans l’accomplissement de ses missions que celle-ci a effectué une opération de désinfection du domicile d’une patiente, le jeudi 7 mai 2020 à Taabtinga, un quartier périphérique de Ouagadougou.

Selon M. Dah, l’opération a pour objectif de désinfecter le domicile du patient afin d’éviter de contaminer les autres membres de la famille. Il a par ailleurs rassuré que la solution utilisée et constituée essentiellement de chlore, n’est pas dangereuse pour la santé sauf pour les personnes souffrant d’asthme en raison d’une forte odeur que dégage le produit. «30 minutes après la pulvérisation, les résidents peuvent occuper leurs locaux », a-t-il indiqué. M. Dah a ajouté que l’équipement utilisé pour la désinfection n’est pas réutilisable sauf les lunettes et les bottes.

Issa Zabré, père de la patiente, a expliqué les circonstances dans lesquelles sa fille a été testée positive. « A la suite d’une toux persistante de près d’un mois de ma fille Zabré Mamounata, j’ai décidé d’appeler le 3535 qui a été prompt à intervenir. L’équipe d’intervention a fait le prélèvement de tous les six membres de la famille et il est revenu que ma fille âgée de 9 ans a été testée positive au COVID-19», a expliqué M. Zabré. A l’entendre, sa fille a été aussitôt internée dans un centre de santé, le dimanche 3 mai dernier, pour des soins appropriés.

Le père dit avoir appelé le numéro vert pour protéger sa famille. « Si je n’avais pas appelé, les autres membres de la famille auraient pu contracter la maladie », a-t-il déclaré. M. Zabré s’est réjoui de la désinfection de son domicile qui va contribuer à rassurer davantage lui et sa famille « C’est vrai que nous avons été déclarés négatifs, mais nous avons toujours peur . C’est pourquoi nous demandons l’aide des autorités compétentes », a-t-il déclaré.

Monique OUEDRAOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.