Primaires aux CDP : Eddie Komboïgo sans coup férir

Le candidat du CDP pour la présidentielle de 2020, Eddie Komboïgo : « Nous prenons l’engagement de nous battre pour la victoire du CDP »

Le collège de désignation du candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès a choisi le dimanche 10 mai 2020 Eddie Komboïgo pour défendre les couleurs du parti à l’élection présidentielle de novembre prochain.

Eddie Komboïgo est le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) à l’élection présidentielle de novembre 2020. Il a été élu, hier dimanche 10 mai 2020 à Ouagadougou, lors des primaires du parti, par les membres du collège de désignation du candidat face à son challenger, Yahaya Zoungrana.

Sur 155 votants, M. Komboïgo a obtenu 133 voix contre 21 voix pour son adversaire et un bulletin nul. Le candidat malheureux a félicité son adversaire pour sa « brillante performance ». « Mon vœux ardent est que le CDP se mobilise comme un seul homme pour une victoire éclatante au soir des élections. Les idées que j’ai proposées en tant que candidat sont disponibles pour mon jeune frère », a-t-il déclaré. Cette perche tendue a été bien reçue par le candidat élu.

Le président du collège de désignation du candidat du CDP, Bernard Nabaré : « le vote s’est déroulé sans problème »

« Dès demain matin (aujourd’hui NDR), je me présenterai à votre bureau pour récupérer les documents », a répondu Eddie Komboïgo. Tout en félicitant les membres de collège de désignation pour le choix porté sur sa personne, il s’est engagé à travailler avec l’ensemble des militants du CDP pour une victoire du parti aux élections à venir.

A cet effet, il les a invités à l’unisson. « L’unité devient capitale si nous voulons des victoires. Nous ne devons plus étaler nos divergences sur la place publique. Nous n’avons plus de temps à perdre et nous devons nous donner la main pour les batailles futures », a-t-il soutenu. Les deux candidats ont par ailleurs félicité le collège de désignation qui durant 48 heures a œuvré pour le choix du candidat.

Selon son président, Bernard Nabaré, le processus s’est bien déroulé. « Conformément aux directives, la première étape consistait à désigner le candidat par consensus. C’est par manque de consensus, que nous sommes allés au vote à bulletin secret et tout s’est bien passé», a-t-il expliqué.

Il a en outre indiqué que la candidature devrait être validée, selon les textes du parti dans les jours à venir par le président d’honneur, Blaise Compaoré. Il a par ailleurs relevé que le troisième candidat en la personne de Kouanda Mahamadi a été retiré de la course pour dossiers incomplets.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.