Mali : décès de l’ancien président MoussaTraoré

L’ancien chef de l’Etat malien, Moussa Traoré, s’est éteint dans la mi-journée du mardi 15 septembre 2020 à Bamako à l’âge de 83 ans.

Né le 25 septembre 1936 à Sébétou dans la région de Kayes, il fait irruption sur le devant de la scène politique malienne en novembre 1968. S’appuyant sur un mécontentement populaire grandissant à l’égard de Modibo Keïta, un groupe de jeunes officiers, dont il faisait partie, le lieutenant Moussa Traoré, renverse le « père de l’indépendance » malienne, le 19 novembre. Les putschistes mettent en place un Comité militaire de libération nationale (CMLN), qui suspend la Constitution et instaure un régime d’exception. D’abord président du CMLN, Moussa Traoré devient officiellement président de la république, le 19 septembre 1969.

Il exercera alors un pouvoir sans partage pendant plus de 22 ans avant d’être renversé par un coup d’Etat militaire perpétré par une partie de l’armée, sous la conduite de Amadou Toumani Touré, le 26 mars 1991. Condamné à mort à deux reprises, il est grâcié en 2002 par l’ancien président malien, Alpha Oumar Konaré. Ces dernières années, Moussa Traoré était devenu une sorte de vieux sage que les politiciens allaient consulter. Son décès survient dix jours avant son 84ème anniversaire et sept jours avant celui de la proclamation de l’indépendance du Mali. Sa disparition intervient aussi alors que son pays, plongé depuis des années dans une profonde crise sécuritaire, économique et politique, vient de connaître son quatrième coup d’Etat depuis l’indépendance et cherche à grand-peine les suites à donner au putsch du 18 août 2020.

Sources : AFP/Jeune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.