1re édition de Ouaga Social média session : Pour un usage efficient des réseaux sociaux

Pour le ministre des Transports, Vincent T. Dabilgou, le décret responsabilisant le CBC dans la gestion du fret reste en l’état.

L’organisation Jokkolabs a animé une conférence de presse, le vendredi 9 octobre 2020 à Ouagadougou, pour annoncer la tenue de la 1re édition de Ouaga Social média session (Ouaga SMS).

Ouagadougou accueillera les 22 et 23 octobre 2020, la 1re édition de Ouaga Social média session (Ouaga SMS). Ouaga SMS est un atelier de formation dont l’objectif principal est d’aider les partis politiques, les médias, les organisations de la société civile et les activistes à participer au débat politique à venir (élections présidentielle et législatives de novembre 2020) par un usage efficient, éthique des nouveaux médias, et favoriser un climat de paix.

60 personnes composées essentiellement des chargés de communication digitale des partis politiques, les journalistes des médias d’Etat, des médias privés et de la presse en ligne, les organisations de la société civile, des activistes et autres acteurs de conversation sur les réseaux sociaux seront concernées par ce Ouaga SMS. Ces informations ont été données, le vendredi 9 octobre 2020 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse animée par l’organisation Jokkolabs. Pour l’atteinte de leur objectif général, Ouaga SMS, selon le manager de Jokkolabs, Franck Bilogo aura pour rôle, entre autres, d’apprendre aux participants à mieux utiliser les plateformes Facebook et Twitter en période d’échéances électorales et à analyser des publications sur les réseaux sociaux.

A la fin de la rencontre, les participants, a fait savoir M. Bilogo, pourront établir un calendrier éditorial pour leurs publications et mettre en avant leurs organisations ou leurs opinions dans la courtoisie en vue de maintenir un climat apaisé. En outre, ils seront outillés, a-t-il poursuivi, sur des connaissances permettant d’éviter de tomber sous le coup de la loi à travers leurs publications. A la question des journalistes de savoir quelles seront les activités au programme, le manager de Jokkolabs a indiqué qu’il y aura des conférences, des panels avec des experts et spécialistes en communication (digitale), en marketing digital, des professionnels de la sécurité numérique et des juristes.

En plus, il est prévu, a ajouté M. Bilogo, des ateliers pratiques au profit de tous les participants. En ce qui concerne le contexte de justification de Ouaga SMS, le conférencier, Lassana Barry a souligné que tout est parti des nombreuses “attaques” constatées sur internet entre les militants et membres sympathisants des partis politiques, les syndicats et OSC. A l’entendre, il ressort “malheureusement” une mauvaise maitrise des nouveaux médias par ces différents acteurs. « Il est nécessaire de mener une sensibilisation à l’usage des réseaux sociaux pour contribuer à un climat apaisé. Cela passe par une formation technique, éditoriale et éthique », a-t-il conclu.

Hadofini Clotilde BICABA
(Collaboratrice)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.