Niger : l’ancien président, Mamadou Tandja, a tiré sa révérence

L’ancien président nigérien, Mamadou Tandja, est décédé, hier mardi 24 novembre 2020, à l’hôpital général de référence de Niamey, à l’âge de 82 ans, selon un communiqué du gouvernement. Cet ancien officier de l’armée, membre de la junte militaire qui a pris le pouvoir en 1974, a été successivement préfet, ministre et ambassadeur, avant d’être porté à la tête du pays. Il a dirigé le Niger, du 22 décembre 1999 au 18 février 2010. Celui que ses compatriotes appelaient affectueusement « Baba Tandja » aura marqué la vie politique nigérienne à sa façon. Elu président de la république en novembre 1999 et réélu en décembre 2004, il avait fait voter en 2009, un référendum qui prolongeait son mandat de trois ans et lui permettait de se représenter à nouveau. Le débat sur le « Tazartché », le troisième mandat, avait alors fait couler beaucoup d’encres et de salives, et conduit finalement au renversement de Mamadou Tandja par un coup d’Etat, le 18 février 2010. Malade depuis quelques années, l’ancien président du MNSD Nassara était en retrait de la vie politique.

– La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.