Fête nationale à Banfora :Des citoyens apprécient l’évènement

 

Le 60e anniversaire de l’accession du Burkina Faso à la souveraineté nationale et internationale a été célébré, le vendredi 11 décembre 2020, à Banfora, chef-lieu de la région des Cascades. Au terme du défilé civilo-militaire, des citoyens, natifs de la localité pour la plupart, ont livré leurs impressions.

Delphine Sanou, coordonnatrice provinciale des femmes de la Léraba : «Banfora et Sindou font désormais partie des plus belles villes du Burkina»

La fête a été belle. L’évènement s’est déroulé sans incident majeur. Et nous rendons grâce au Seigneur. En ce qui concerne la réalisation des infrastructures, nous sommes relativement satisfaits. Et nous comprenons  ce retard dû, en partie, à la maladie à coronavirus. Mais avec ce qui a été fait, Banfora et Sindou font désormais partie des plus belles villes du Burkina Faso. Mieux, lorsque les différentes infrastructures en chantier seront achevées, les deux villes seront encore plus belles.

Jacqueline Sawadogo, infirmière : « Le 11-Décembre a changé le visage de Banfora »

Le 11-Décembre a changé le visage de Banfora. Nous remercions le gouvernement pour le travail abattu. Beaucoup de choses ont changé. Des infrastructures telles que la salle polyvalente, la cité des forces vives et les nombreuses routes bitumées à l’intérieur des deux provinces font la fierté de la région des Cascades.

Seydou Traoré, habitant de Banfora : « Banfora est désormais plus belle que Gaoua »

C’est un grand honneur pour nous d’être la ville-hôte de la fête nationale cette année. Un évènement qui a été une réussite totale. Avec les réalisations à Sindou et à Banfora, la région des Cascades vient ravir la vedette à plusieurs régions en termes de développement urbain. A titre d’exemple, nous disons que Banfora est désormais plus belle que Gaoua. Je souligne que les gens de Gaoua et nous sommes des parents à plaisanterie.

Bissiri Joseph Sirima, député : « La COVID-19 et les élections n’ont pas facilité la tâche »

Lorsqu’on parle de fête nationale, les gens ne voient que le défilé. Mais je pense qu’au-delà, il faut prendre en considération l’intérêt social de cet attroupement. Et dans ce sens, nous pensons que ces retrouvailles ont permis de renforcer la cohésion entre les populations. Certes, beaucoup d’infrastructures sont encore en chantier mais il faut reconnaitre que la COVID-19 et les élections n’ont pas facilité la tâche. Mais avec ce qui est déjà fait, nous sommes satisfaits.

Lona Charles Ouattara, député : « Nous allons espérer que les travaux se poursuivent et soient achevés à bonne date »

Nous sommes particulièrement heureux que la fête se passe chez nous. Un évènement national qui apporte le développement. Toute la nation s’est déplacée à Banfora. Cela a permis de découvrir les potentialités socio-culturelles et économiques de la région. Déjà nous constatons que la ville a changé de physionomie. Il est vrai que la région est toujours en chantier, mais ce n’est pas la première fois qu’il y a des retards dans l’exécution des infrastructures. Cela s’est passé presque partout. Nous allons simplement espérer que les travaux se poursuivent et soient achevés à bonne date.

Luc Marius Ibriga, Contrôleur général d’Etat

« Il y avait de l’appréhension quant à l’organisation »

Nous sommes vraiment fiers d’avoir pu tenir cet évènement. Des plus petits jusqu’à tous ceux qui sont mobilisés pour la défense du pays, tout le monde s’y est mis pour la réussite de la fête. Il y avait de l’appréhension quant à l’organisation de cet anniversaire, mais il a eu lieu. C’est un signe important et l’on peut dire qu’il y a encore beaucoup de choses à faire pour le Burkina Faso. Mais déjà que le pays est debout, c’est un signe d’espoir pour la construction de l’Etat. Je salue l’ensemble des filles et fils qui ont mis les petits plats dans les grands pour la célébration de cette fête nationale.

Michel Béré, Président du PAREN

« Je tire mon chapeau aux Forces de défense et de sécurité »

C’est l’heure de faire un feed-back pour saluer toutes ces personnes qui ont contribué à ce que le Burkina Faso soit indépendant. C’est un moment historique. Pour le 60e anniversaire, nous sommes vraiment honorés de l’organisation de la fête. Je tire mon chapeau aux Forces de défense et de sécurité qui ont sécurisé l’organisation de l’évènement. Je leur rends hommage également pour la sécurisation de nos frontières au péril de leur vie. C’est ensemble que nous allons construire le pays.

Aristide Béré, directeur général de l’ONI

« Nous souhaitons qu’il y ait la paix et la sécurité »

Nous avons assisté à une belle commémoration de la fête nationale. Dans la sobriété et empreinte de beaucoup de solennité, nous avons réussi l’organisation de l’évènement. Dans les années à venir, nous souhaitons qu’il y ait la paix et la sécurité afin de construire ensemble le Burkina Faso. C’est vrai que certaines personnes voulaient que l’on reporte la fête, mais elle s’est bien passée et nous sommes satisfaits de l’organisation. Je félicite le comité à cet effet malgré certaines imperfections que l’on a pu constater.

Propos recueillis par Joanny Sow et Gaspard BAYALA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.