Noël au Niger: L’appel de l’archevêque de Niamey pour un scrutin apaisé

Les fidèles chrétiens de la paroisse Notre Damme du Perpétuel Secours de Niamey, au Niger, ont célébré dans la ferveur le réveillon de Noël, le 24 décembre 2020. Une occasion pour l’archevêque de Niamey, Monseigneur Laurent Lompo, de lancer un appel aux électeurs et aux hommes politiques à la responsabilité afin que le double scrutin du 27 décembre prochain se déroule dans un climat de paix.

L’horloge indiquait 23 heures pile, ce jeudi 24 décembre 2020, lorsque les fidèles chrétiens de la paroisse Notre Damme du Perpétuel Secours de Niamey, au Niger, débutaient la célébration de la naissance de l’enfant Jésus. Au rythme des prêches,  recueillements, chants de gloire et louanges le réveillon de Noël dans cette paroisse s’est déroulé dans un style assez particulier. De l’annonce de la venue de l’enfant Jésus jusqu’à sa naissance, toutes les étapes ont été rééditées par des personnages ayant incarné des rôles bien définis. Le sourire se lisait sur les lèvres. Hommes, femmes, enfants jubilaient. Le fils de Dieu, le sauveur venait de naitre. Trois chorales chantaient des cantiques. Les unes après les autres, ces chantres ont tenu en haleine les fidèles. La naissance du Christ, pour l’archevêque de Niamey, Monseigneur Laurent Lompo, doit permettre à chacun de renforcer sa foi et de prioriser l’intérêt supérieur de la nation, surtout que le pays se prépare à organiser des élections le 27 décembre 2020. « Chers croyants, enracinés dans la foi, nous nous préparons pour les élections présidentielle et législatives le dimanche prochain. C’est une occasion pour nous de manifester notre amour pour notre pays, notre sens du patriotisme et notre engagement à être des hommes de paix pour l’intérêt supérieur de la nation », a-t-il lancé.

Il a indiqué qu’au nom de la foi, nul n’a le droit d’accentuer la souffrance du peuple. Aux leaders religieux, chefs traditionnels, hommes politiques, toute tendance confondue, l’homme de Dieu les a exhortés à tourner leurs regards vers Dieu pour des élections apaisées. Dans son message aux fidèles chrétiens, l’archevêque de Niamey a évoqué la COVID-19. Pour lui, cette pandémie vient rappeler que l’humanité doit emprunter le chemin que Dieu a tracé. « En cette nuit où le monde entier est perturbée par la COVID-19, l’enfant Jésus nous invite à fixer notre regard sur l’essentiel qui ne se trouve pas dans le matériel mais plutôt en Dieu. Ni la science, ni l’argent, encore moins l’orgueil humain n’ont pu vaincre ce petit virus qui ne fait que décimer des millions de personnes à travers le monde », a-t-il dit.

Un message « riche de sens »

A l’entendre, l’avènement de la COVID-19 vient rappeler que sans Dieu les hommes sont impuissants. Monseigneur Laurent Lompo a plaidé pour une société plus juste et équitable. Chaque fidèle doit incarner des valeurs telles que l’humilité, la modestie et le vivre-ensemble. «Nous devons accepter de nous débarrasser de notre suffisance et de notre orgueil en cédant la première place à Dieu. Nous ne devons pas être insensibles aux douleurs des personnes démunies ». Ce réveillon de Noël a été pour bon nombre de fidèles un régal. Etaient de ceux-ci, Zalika Issaka  qui a dit avoir passé une très bonne célébration. «Nous rendons grâce à Dieu. Nous prions l’Emmanuel pour la paix dans notre pays », a-t-elle confié. Pour Félix Val, le message de l’archevêque de Niamey est « évocateur et très riche de sens ». Edwige Nacoulma, une Burkinabè vivant au Niger, la fête a été belle quand bien même elle a été bouleversée quelque peu par la COVID 19. « Les années antérieures il y avait plus de monde », a-t-elle indiqué. La messe du réveillon de Noël s’est déroulée en présence des Forces de défense et de sécurité, en mission de sécurisation des lieux de culte.

Joanny SOW (depuis Niamey au Niger)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.