Santé publique: des chirurgiens orthopédistes-traumatologues « made in Burkina »

L’Unité de formation et de recherches en sciences de la santé (UFR/SDS) de l’université Joseph-Ki-Zerbo, a organisé, la sortie de la première promotion de chirurgiens orthopédistes-traumatologues, le vendredi 15 janvier 2021 à Ouagadougou.

Le problème de santé publique est de nos jours au Burkina Faso un défi majeur que les autorités tentent de relever à travers la mise en place de politique sanitaire. C’est dans l’optique de dynamiser le secteur de la santé que l’Etat burkinabè a lancé en 2015, la formation de la première promotion de chirurgiens orthopédistes-traumatologues. Ils auront pour charge dans leurs missions professionnelles de se pencher sur les questions liées à des anomalies des os, des muscles, des tendons, etc. C’est pendant cinq années (2015-2020) de dur labeur et de travail acharné que les six lauréats dont cinq Burkinabè et une Nigérienne ont vu leurs efforts se concrétiser par la remise de leurs parchemins de spécialisation de fin de formation, le vendredi 15 janvier 2021 à Ouagadougou.
« Persévérance », est le nom de baptême choisi par ces hommes de la blouse blanche pour caractériser la première cuvée.
D’entrée, le représentant des lauréats, Dr Salifou Belem, a témoigné leur gratitude au corps enseignant et aux autorités burkinabè qui n’ont ménagé aucun effort pour leur permettre de décrocher ce parchemin. « Le chemin est toujours long et les défis qui nous attendent sur le terrain nous amène d’ores et déjà à nous préparer conséquemment. Pour un premier essai au Burkina Faso, c’est un coup de maître et nous adressons nos remerciements au corps professoral et à l’Etat pour l’accompagnement », a-t-il affirmé.
La cérémonie de sortie a été placée sous le patronage du Président de l’Assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sakandé et le parrainage du président de l’université Joseph-Ki-Zerbo, Pr Rabiou Cissé. Le PAN a prodigué des conseils aux nouveaux spécialistes et les a encouragés dans la suite de leur carrière. « Pour une première promotion made in Burkina, ces efforts sont à saluer. Nous allons aussi plaider pour qu’il y ait des plateaux techniques nécessaires dans les différents centres de santé afin de vous permettre de mettre en pratique vos connaissances », a-t-il rassuré.

Crépin Albert Wendtoin OUEDRAOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.