Formation professionnelle : La Chambre de commerce lance deux masters spécialisés

Le président de Club Afrique Occitanie, Bernar Vidal : « C’est une opportunité unique pour des diplômés ou des apprenants d’obtenir leurs qualifications et de pénétrer le marché du travail».

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), en partenariat avec Toulouse Business School, a présenté deux masters spécialisés en transport logistique et management des structures de santé au public, le mercredi 20 janvier 2021, à Ouagadougou. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 mars 2021 à la direction de la formation professionnelle, sise à Ouagarinter.

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), à travers la direction de la formation professionnelle, souhaite mettre à la disposition des entreprises des ressources humaines compétentes. C’est dans ce cadre qu’elle propose, en collaboration avec la Toulouse Business School, un Master spécialisé en transport logistique et un autre en management des structures de santé. Ce programme de formation a été présenté au public, le mercredi 20 janvier 2021, à Ouagadougou. « Ces formations de niveau BAC+5 ont été conçues sur mesures pour produire des diplômés opérationnels », a expliqué le président de club Afrique Occitanie Bernard Vidal.

Placé sous la responsabilité de Jean Luc Maurat, professeur en Management à la Toulouse Business School, le master spécialisé en transport logistique, Supply Chain management, va être dispensé par des professeurs diplômés et des chefs d’entreprises français et burkinabè à forte expérience professionnelle, en raison d’une semaine de cours/mois en soirée. Concernant les débouchers, les diplômés de ce cursus s’insèrent en tant que responsables des achats, des entrepôts, de transport, de planification pilotes de flux ou acheteurs famille de produits aussi bien dans l’industrie que les services.

La formation s’adresse aux étudiants et aux professionnels titulaires d’une licence et par dérogation aux professionnels titulaires d’un BAC+2 après une validation de leurs compétences professionnelles. Les dossiers sont reçus jusqu’au 15 mars 2021 au secrétariat de la direction de la formation professionnelle de la CCI-BF sis à Ouagarinter. Le coût de la formation est de 3 millions FCFA, selon M. Vidal. Quant au master en management de structures de santé, il ouvre la voie à des carrières de directeur d’établissements sanitaires, directeur de services d’aide et d’accompagnement à domicile, consultant dans le secteur de la santé ou chef de projet dans un organisme public ou privé de santé.

La responsable pédagogique de ce master est Françoise Le Deist, professeur en management des hommes et des organisations. Le directeur de la formation professionnelle de la CCI-BF, Hermann Garé, s’est réjoui de la mise en place des 2 masters spécialisés, car ils viennent compléter l’offre de formation de l’école burkinabè des affaires. En effet, cette école offre depuis sa création en 2018, des formations en Licence transit, transport logistique ; Licence professionnelle en gestion des entreprises et License professionnelle en technique comptable et financière.

Nadège YE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.