Insécurité à Ouagadougou : le chef de gang qui recrutait pour les terroristes

Le commissariat de police de Boulmiougou a animé une conférence de presse, le mardi 25 mai 2021 pour présenter, un trio de présumés délinquants spécialisés dans le vol à main armée et le cambriolage de domiciles à Ouagadougou.

A la suite de nombreuses plaintes enregistrées depuis quelques mois par ses services pour cambriolage de domiciles et vols à main armée, le commissariat de police de Boulmiougou a ouvert une enquête qui lui a permis de mettre la main sur les présumés auteurs. Il s’agit de trois individus dont A.I. dit Fulpé 24 ans, de A.Y. dit Aladji 19 ans et I.S. dit Bambino, 20 ans. Ils ont été présentés aux hommes de médias, le mardi 25 mai 2021 à Ouagadougou. Aux dires du commissaire de police de Boulmiougou, Issouf Dianda, les quartiers Bonan, Pissy, Cissin et Sondogo étaient les terrains d’opérations de ces malfrats. « Ils s’introduisaient par escalade ou par effraction dans les domiciles préalablement identifiés la journée. Armés de Kalachnikov, de pistolets automatiques ou de couteaux, ils tenaient en respect leurs victimes et les dépossédaient de leurs biens », a-t-il expliqué. Plusieurs domiciles, dont celui de Awa Traoré dans le quartier Pissy, ont reçu la visite des malfaiteurs. Chez cette dame, une somme d’environ 6 millions F CFA et un vélomoteur de marque Force X ont été emportés selon les enquêteurs. Les domiciles des opérateurs économiques Arouna Dia au quartier Bonan et Lassina Diawara à Sondogo n’ont pas été épargnés par les malfrats. Si chez M. Diawara aucun bien n’a pu être emporté, chez M. Dia par contre, le vigile du nom de Yabré Nikièma a été abattu à l’aide d’une kalachnikov et un portable emporté.

Dans la zone de Cissin, a indiqué le commissaire Dianda, plusieurs boutiques Orange money ont été attaquées et une importante somme d’argent emportée. Par ailleurs, a-t-il noté avec amertume, une dizaine de jeunes ont été convoyés en deux vagues par Fulpé, le chef de gang au Nord du Mali précisément à Kidal pour être livrés aux groupes armés terroristes. S’abstenant de donner plus de détails sur la question, le conférencier a juste fait savoir qu’une unité spécialisée dans les enquêtes anti-terroristes a été saisie pour approfondir l’enquête sur ce groupe « assez particulier ». Tout en remerciant les populations pour leur collaboration avec les forces de police dans le cadre de leurs enquêtes, il les a invitées à la prudence et à ne pas hésiter à se servir des numéros verts en cas de besoin. Il s’agit du 16 pour la Police nationale et du 17 pour la Gendarmerie nationale. Plusieurs objets, dont une kalachnikov, un pistolet automatique, trois vélomoteurs, des arraches-clous et des blousons ont été saisis lors de l’arrestation de la bande.

Sidgomdé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.