Réduction de la pauvreté au Burkina Faso : La variété améliorée de riz, une alternative

Dans le cadre du programme de coopération agricole, le Centre pour le développement de l’agriculture verte Chine-Burkina Faso a mis en œuvre un projet de production de riz d’une variété améliorée à Bama, dans la région des Hauts-Bassins. Ce projet vise à réduire la pauvreté au « pays des Hommes intègres ».

La Chine a une grande expérience en matière de l’autosuffisance alimentaire, selon le secrétaire général (SG) du centre pour le développement de l’agriculture verte Chine-Burkina Faso, Xu Guoxin.  L’une des mesures, qu’elle a prises pour assurer la sécurité alimentaire, a-t-il souligné, est la pratique des cultures vivrières en toutes saisons avec des variétés améliorées. Ce sont ces techniques que des experts chinois du centre pour le développement de l’agriculture verte Chine-Burkina Faso ont entamé l’expérimentation au « pays des Hommes intègres » en vue de réduire la pauvreté.

Pour ce faire, le centre a engagé différentes démonstrations de la culture de riz en saison sèche et avec des variétés améliorées dans la région des Hauts-Bassins, précisément avec le groupement des producteurs de riz de Bama. Le projet, porté par les Chinois à travers le centre pour le développement de l’agriculture verte Chine-Burkina Faso, est bien apprécié par les parties prenantes à savoir le groupement des producteurs de riz de Bama, le programme de coopération agricole Burkina Faso/Chine et la direction régionale de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles des Hauts-Bassins.

Selon M.Guoxin, les experts chinois entendent aider les producteurs burkinabé à pratiquer la culture du riz pendant la saison sèche de 2020 à 2021 et à promouvoir des variétés de riz améliorés pour augmenter leurs revenus  et réduire la pauvreté. Une première étape du projet a consisté à emblaver 20 hectares (ha) sur le site du groupement des producteurs de Bama depuis le mois de novembre 2020. Cette campagne, a expliqué M. Xu, a pu produire 6 tonnes (t) à l’hectare soit 30% de plus de rendement par rapport au riz local. De l’avis de l’expert Xu, cette variété améliorée de riz a un cycle court (105 jours) par rapport au riz local qui a deux semaines de plus. A l’entendre, ce riz a également une forte résistance aux maladies.

Selon l’accord de collaboration signé entre toutes les parties identifiées pour la mise en œuvre du projet de culture riz en saison sèche, les Chinois ont apporté aux producteurs burkinabé 1 000 kg de semence de base de riz, 4 tonnes d’engrais NPK, 3 tonnes d’urée nécessaire à l’exploitation des 20 ha dans le site de Bama pour la production de riz et une subvention financière pour l’achat de matériels de production et d’autres dépenses.

 20 ha emblavées à Bama

Aussi, ils ont organisé des sessions de formation à l’attention  de la direction régionale de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles des Hauts-Bassins et du groupement des producteurs de riz de Bama et ils ont renforcé les capacités techniques du programme de coopération agricole Burkina Faso/Chine en matière de production de riz.  Le centre a fourni autres services et assistance technique nécessaire aux producteurs. Xu Guoxin a signifié que le centre tient compte de trois  facteurs dans ce projet : la fourniture de semences de qualité, la technologie et la gestion.

De son côté, la coordination du projet agricole du Burkina s’est engagé à coordonner la coopération entre les différentes parties, organiser des visites commentées conjointes et évaluer le rendement et la mise en œuvre du projet sur l’augmentation des revenus et la réduction de la pauvreté des producteurs et soumettre les rapports pertinents sur les effets de la mise en œuvre aux experts chinois du centre pour le développement de l’agriculture verte Chine-Burkina Faso dans les deux mois suivant la fin de la récolte.

C’est dans ce sens également, que la direction régionale de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles des Hauts-Bassins a manifesté sa collaboration avec la partie chinoise.

Ainsi, elle a organisé la distribution des semences fournies par les experts chinois aux producteurs sur une superficie de 20 ha, et elle a fait des comptes rendus périodiques de l’évolution du riz sur le terrain au moyen d’images et de rapports de suivi. Elle a aussi aidé le programme de coopération agricole Burkina Faso/Chine à évaluer la mise en œuvre du projet sur augmentation des revenus et la réduction de la pauvreté des producteurs participants

Conscient que la réussite de ce projet va contribuer à améliorer la qualité de vie des producteurs et de leurs familles, le groupement des producteurs de riz de Bama s’est engagé à produire le riz selon les indications des experts chinois, à supporter les risques liés à la production du riz et à promouvoir la diffusion de la technologie apprise et les variétés améliorées et accompagner les visites d’évaluation du rendement du projet.

L’un des agriculteurs, qui a participé à ce projet, a témoigné que le rendement de la production a été grandement amélioré grâce à l’utilisation des semences améliorées et la technologie fournie par le centre. « Le rendement moyen peut atteindre 6,3 tonnes par hectare, ce qui est plus de 50% plus élevé que le rendement moyen du riz local. Ceci a considérablement augmenté nos revenus et a grandement encouragé la confiance de l’ensemble des producteurs », a-t-il relevé. Il traduit la gratitude des producteurs au Centre pour le développement de l’agriculture verte Chine-Burkina Faso pour son accompagnement et son soutien. « Nous espérons que ce centre continuera à fournir plus d’aide au développement de l’industrie rizicole au Burkina Faso. Nous voulons remercier le gouvernement chinois pour son dévouement et son assistance sans cesse désintéressés au pays des Hommes intègres, et souhaiter que les relations entre la Chine et le Burkina Faso se consolident », a-t-il souhaité.

Synthèse de Kowoma Marc DOH

                                                                          kowomadoh@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.