Coopération Burkina Faso-Gambie : Un émissaire du président Barrow chez le chef de l’Etat

Le ministre gambien des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Gambiens de l’extérieur, Mamadou Tangara, envoyé spécial du président Adama Barrow, a été reçu, en audience, le vendredi 28 mai 2021 à Ouagadougou, par le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

La Gambie poursuit le renforcement de ses relations avec le Burkina Faso en vue de relever les défis communs auxquels sont confrontés les deux pays et ce, par le truchement de leurs ministères en charge des affaires étrangère respectifs. C’est l’information donnée, le vendredi 28 mai 2021 à Ouagadougou, par le ministre gambien des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Gambiens de l’extérieur, Mamadou Tangara, au sortir d’une audience avec le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

L’envoyé spécial du président gambien, Adama Barrow, a expliqué, de ce fait, qu’il était porteur d’un message entrant dans le cadre des consultations régulières entre Ouagadougou et Banjul. « Des instructions ont été données dans ce sens par nos deux chefs d’Etat afin que le ministre Alpha Barry et moi, échangions sur la mise en œuvre d’une commission conjointe », a affirmé le ministre gambien en charge des affaires étrangères, Mamadou Tangara. La situation sociopolitique dans l’espace CEDEAO et la vie de l’organisation communautaire en général ont été également au cœur du tête-à -tête entre l’envoyé du président gambien et le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

« Le président Adama Barrow m’a demandé de recueillir les avis et conseils de son frère et ami qui dispose d’une solide expérience, notamment sur les questions d’actualité de la sous-région et au niveau de notre organisation commune », a-t-il déclaré. Le président Barrow a l’habitude de dire, a-t-il poursuivi, que l’expérience ne s’apprend dans aucune université, mais auprès des personnes expérimentées. Le ministre Mamadou Tangara a témoigné, en outre, sa gratitude à son homologue, le chef de la diplomatie burkinabè, Alpha Barry et au Burkina Faso pour son “hospitalité légendaire”.

« Je suis à l’aise au Burkina Faso et le considère comme mon second pays. J’y ai d’ailleurs de nombreux amis, notamment au niveau de l’université. La délégation (ministre du Commerce, de l’Industrie, de l’Emploi et de l’Intégration régionale, Sidiki Kéïta et deux experts des ministères gambiens de l’intégration régionale et des affaires étrangères, ndlr) qui m’accompagne et moi-même sommes très heureux d’être les hôtes du pays des Hommes intègres », a indiqué M. Tangara.

W. Aubin NANA
nanaubin@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.